Les Fous de la scène explorent le rendez-vous amoureux

Dix-huit tableaux, 10 comédiens, 35 personnages; le nouveau spectacle de la troupe de théâtre communautaire de Fredericton, Petit déjeuner compris, revisite les relations de couple, en voyageant entre l’humour et la tendresse.

La troupe qui a franchi plus d’un quart de siècle d’existence songeait depuis longtemps à créer cette pièce de l’auteure française Christine Reverho, parue en 2004. Selon le metteur en scène Daniel Lessard, toutes les étoiles étaient alignées pour s’y attaquer en cette 26e saison. D’abord, la distribution de 10 comédiens, autant de femmes que d’hommes, convient tout à fait à l’ampleur de la pièce. Ils incarnent 35 personnages différents qui évoluent sur 18 tableaux aux formes d’humour diverses.

«C’est une pièce à tableaux, donc c’est un peu différent de ce qu’on a fait au cours des dernières années. Ça va être intéressant et amusant et les comédiens peuvent exploiter plusieurs personnages», a partagé le metteur en scène Daniel Lessard.

L’action se déroule dans une chambre d’hôtel un peu vieillotte, assez banale, mais propre. Les 18 courts récits tournent principalement autour des relations humaines, des couples, les légitimes et les clandestins. Des clients de l’hôtel, des collègues de travail, amis et autres personnages se croisent dans ce lieu anonyme. On assiste à des rencontres amoureuses, d’affaires, des histoires d’amour qui se font et se défont. Tromperies, romantisme, fantaisie, plaisirs cachés, interdits transgressés, espoirs, mais aussi frustrations, mensonges, rejets et séparations sont au rendez-vous. Le personnage de la femme de chambre fait le lien entre tous ces récits, précise Daniel Lessard.

«Une des particularités de cette pièce est que bien qu’on a toutes ces histoires qui se déroulent les unes à la suite des autres, l’espace-temps est un peu brisé à quelques reprises puisqu’il y a certains tableaux qui sont joués côte à côte. Ces brèches dans l’espace-temps ajoutent une petite touche comique et intéressante pour les spectateurs et les comédiens.»

En créant une œuvre qui se déploie en plusieurs segments, l’auteure a pu se permettre de nuancer les types de comédie.

«Une comédie, il faut rire, mais il faut donner aussi une petite pause aux spectateurs, le temps de respirer et de reprendre leur souffle. L’auteure a intégré ça avec des petits moments plus tendres dans la pièce qui sont très touchants.»

Le metteur en scène et les comédiens ont mis beaucoup d’effort pour cimenter le tout, assurer un rythme soutenu et une unité au spectacle. Daniel Lessard a été séduit par la thématique de la pièce qui est universelle. Selon lui, chacun pourra certainement se retrouver à un moment ou un autre de l’histoire.

La distribution réunit Pauline Bordage, François Varin, Cathy Verreault, François Albert, Sara Laflamme, Nicolas Augereau, Cindy Turcotte, Giselle Goguen, Jean-Claude Angers et Charles Chouinard. Camille Hoarau qui a collaboré à la mise en scène signe la scénographie. Lionel Rouanes, Diane Godin, Christian Dupuis, Annie Martin et Sébastien Boquel font aussi partie de l’équipe de production. Petit déjeuner compris est présentée au Théâtre Bernard-Poirier du Centre communautaire Sainte-Anne à Fredericton, les 14 et 21 avril à 19h30.