Calixte Duguay en mode symphonique sur disque et sur scène

Calixte Duguay, qui rêvait depuis longtemps de réaliser un album symphonique, franchit enfin la ligne d’arrivée. Le disque sera lancé à la fin avril lors d’un grand concert avec l’Orchestre philharmonique du Haut-Saint-Jean (OPHSJ) qui revisitera un pan de son vaste répertoire.

Calixte Duguay travaille à ce projet, de concert avec le directeur artistique de l’Orchestre philharmonique du Haut-Saint-Jean, Daniel Finzi, depuis deux ans.
Selon le chef d’orchestre, ce projet s’est fait de façon naturelle puisque la musique de Calixte Duguay comporte déjà cette couleur orchestrale. Il est d’ailleurs surpris que ce genre de projet n’ait pas vu le jour plus tôt.

«Souvent, c’est un peu un fantasme que les chanteurs ont de chanter avec un grand orchestre et très souvent, les artistes vont s’associer avec quelqu’un qui va faire les orchestrations pour eux. Ça va être des interprétations de leurs chansons, alors que dans le cas de Calixte Duguay, c’est lui-même qui a orchestré sa musique, donc il y a un côté authentique qui ne se retrouve pas nécessairement chez les autres auteurs-compositeurs-interprètes. C’est un musicien plus global et accompli», a expliqué Daniel Finzi.

Le chef d’orchestre a poussé un peu le chanteur acadien à se lancer dans cette aventure. Il faut dire que l’auteur-compositeur-interprète en rêvait depuis longtemps. Il est heureux que les premiers lancements se tiennent dans la région d’Edmundston, là où le projet a pris son envol lors d’un concert de l’OPHSJ pour le Congrès mondial acadien en 2014.

La soprano Chantal Dionne y avait interprété Les Aboiteaux. Quand le chanteur a entendu cette version, il a été époustouflé. Par la suite, Daniel Finzi l’a invité à chanter avec l’orchestre pour son prochain concert. C’est ainsi que le chef d’orchestre a découvert l’ensemble de l’oeuvre du chanteur.

Depuis 2014, Calixte Duguay a chanté à deux reprises avec cet orchestre. Pour l’enregistrement du disque, ils ont créé une symphonie Québec Acadie, une sorte d’extension de l’OPHSJ. Enregistré à Québec, l’album qui sera disponible à compter du 1er mai comprend 14 chansons et trois pièces instrumentales.
On retrouve des œuvres ayant marqué le parcours de l’artiste et l’imaginaire acadien, tels que Les Aboiteaux, Plus jamais la mer, Lady Dorianne, Pierre à Jean-Louis, Miscou et Poème de chair.

Briser les frontières des genres musicaux

Le mariage entre la chanson à texte et la musique symphonique commence de plus en plus à faire son chemin dans la francophonie. En Acadie, Calixte Duguay figure parmi les pionniers dans ce domaine.

«Il y a eu un temps où il y avait un cloisonnement entre les différents genres musicaux et pour ma part, j’ai toujours cru que ce n’était pas nécessaire qu’il y ait ce cloisonnement parce que dans mon iPod, il y a toutes sortes de musique que j’écoute.»

L’auteur-compositeur-interprète estime que sa collection comprend environ 500 compositions. Pour choisir les 17 pièces de l’album, il a opté pour des chansons qui reflètent différentes époques des plus anciennes aux plus récentes, dont certaines qui sont encore interprétées aujourd’hui par des artistes. Lina Boudreau, Monique Poirier, Florian Chiasson, Jason Guerrette, Michel Carpentier et Musika Mundi ont également prêté leur voix au projet.

«Les seuls critères étaient que ce soient des artistes qui avaient chanté mes chansons ou que j’aime beaucoup.»

Dans tout ce projet, l’artiste confie que c’est un grand plaisir d’entendre ses propres arrangements interprétés par un orchestre symphonique.

Une cinquantaine de musiciens et de chanteurs, dirigés par Daniel Finzi, seront rassemblés lors du concert du 28 et 29 avril à Saint-André et Saint-Basile.

Parmi les artistes, on retrouvera en plus de Calixte Duguay, les solistes Jason Guerrette, Jessie Guerrette et Gisèle Gaudreau-Levesque. Denise Leboeuf, la conjointe de M. Duguay, participera aussi au concert en tant que pianiste et flûtiste.

Ils interpréteront la plupart des pièces de l’album Calixte symphonique.

Le concert est présenté le 28 avril, à 19h30, à l’école Régionale-de-Saint-André et le 29 avril, à 14h, au Centre Maillet.

D’autres lancements sont prévus au mois de mai à Tracadie, Shippagan, Caraquet, Bathurst et Dieppe. Un second grand concert symphonique aura lieu à Québec en novembre avec l’orchestre La Sinfonia que dirige aussi Daniel Finzi.