Plus de 90 voix pour célébrer le printemps en musique

La chorale Douce Harmonie, dirigée par Émé Lacroix, se prépare à rassembler plus de 90 voix sur une même scène, afin d’offrir un concert d’envergure à Bertrand et à Moncton.

Chaque année, la chef de chœur Émé Lacroix de Caraquet cherche à créer des échanges avec d’autres chorales et ensembles de musiciens afin d’offrir de la nouveauté au public. Pour leur concert du printemps, elle a choisi de faire appel au Chœur des Aboiteaux de Moncton, dirigée par Paula Hébert et au groupe Les gaillards d’avant. Cette formation, qui regroupe six chanteurs et musiciens, a été fondée par son époux Donat Lacroix. Clarence Thériault, Finton Wade, Antoine Landry, Michel Lacroix et Robert Losier forment aussi le groupe qui propose principalement des chants marins. D’ailleurs, le nom du groupe fait référence au pont surélevé à l’avant des anciens navires à voiles. Pour sa part, le Chœur des Aboiteaux, une chorale à voix mixtes qui regroupe au moins 64 choristes, offre des chants canadiens et acadiens.

L’ensemble vocal féminin, Douce Harmonie, réunit 17 choristes de partout à travers la Péninsule acadienne. Ce chœur qui existe depuis 22 ans interprète des chants variés en parcourant le répertoire classique, folklorique, semi-classique et populaire. Parmi les pièces au programme figurent Hallelujah de Leonard Cohen et Je voudrais voir la mer de Michel Rivard qu’ils chanteront tous ensemble. La chorale de la Péninsule acadienne adore avoir des invités dans ses concerts.

«Ça permet un échange extraordinaire au niveau humain et amical, ça crée des liens. Musicalement, ce sont des moments très spéciaux et gracieux au niveau de la musique pour mettre de l’avant la belle tradition du chant choral et de la belle musique en Acadie. Nous avons des souvenirs incroyables de ces échanges. Chaque année, on se fait un devoir de monter un concert printanier avec d’autres artistes», a déclaré Émé Lacroix.

Chaque ensemble présentera aussi son propre répertoire. Si Émé et Donat Lacroix ont chanté à quelques reprises avec le Chœur des Aboiteaux, ce sera une première collaboration avec l’ensemble Douce Harmonie.

«En jumelant les deux chorales, on trouvait que ça faisait un bel éventail de pièces pour le printemps parce que ça va être des chants joyeux pour créer une atmosphère agréable.»

Passionnée par le chant choral, Émé Lacroix met l’accent sur le belcanto; une technique vocale fondée sur la virtuosité et la recherche d’un timbre plus étendue.

«J’ai toujours cette passion et ce plaisir de chanter et le désir de faire quelque chose de beau. C’est moi qui a fondé l’ensemble vocal 22 ans passés et je dirais que je n’ai pas encore l’intention de partir tant que la santé et la passion seront là.»

Ce concert du printemps sera présenté à l’Église Saint-Joachim le 29 avril à 14h30 dans le cadre de la série Musique Saint-Joachim et à l’Église St.John’s United Church à Moncton le 6 mai en après-midi.