Shippagan se met à l’heure du théâtre communautaire

Si aujourd’hui Sandra Le Couteur est en mesure de mener une vie artistique florissante, tout remonte à sa participation dans une production amateur des Belles-sœurs de Michel Tremblay, dit-elle.

La chanteuse et comédienne agira à titre de présidente d’honneur du 20e Festival de théâtre communautaire en Acadie. Cette année, l’événement se déroule du 11 au 13 mai à Shippagan.

«Ma vie artistique a commencé à travers le théâtre amateur. C’est à travers de ça que ma folie a commencé et ensuite, tout s’est enchaîné.»

«Pour des gens, c’est un exutoire. Il y a beaucoup de retombées, mais pas monétairement. Je parle plutôt des belles choses qui peuvent t’arriver dans la vie. Ça devient une vraie passion.»

Six pièces de théâtre seront présentées dans le cadre du festival par des troupes de Shippagan, de Saint-Jean, de Moncton, de Memramcook, de Miramichi et d’Edmundston.

Le 10 mai, la pièce «Grandir dans la différence» de la troupe l’Académie de Beresford sera présentée hors compétition. Des membres de la troupe sont non-voyants.

Au cours des 20 dernières années, le théâtre amateur a gagné en popularité, dit Marie-Thérèse Landry, présidente du Conseil provinciale des sociétés culturelles, qui chapeaute l’événement.

Seules trois troupes amateurs étaient actives dans la province en 1998, explique Mme Landry. De nos jours, il y en a plus de 20.

Pour elle, le théâtre communautaire demeure un moyen efficace pour affirmer son identité.

«Au Nouveau-Brunswick, nous vivons en milieu minoritaire. Le fait d’aller sur scène et de se produire en français, c’est une façon de dire qu’on existe.»

L’organisation du Festival est aussi menée en collaboration avec la Maison de la Culture, un organisme qui met sur pied de nombreuses activités dans la région de Shippagan et Lamèque.

Les préparatifs demandent beaucoup de mobilisation des bénévoles locaux, souligne Diane DesChênes, présidente de la Maison de la culture.

«On a hâte que ça s’en vienne. Ça demande beaucoup d’organisation. Il faut s’assurer que tous les maillons soient en place pour que ça fonctionne bien.»

Le coût des billets est de 15$ pour une seule pièce ou 25$ pour tout le festival. Les billets sont disponibles sur internet (atoutculture.ca).