Nashville en Acadie: le temps d’une tournée et d’un album

Depuis son passage à l’émission La Voix, Andy Bastarache a littéralement le vent dans les voiles. Le chanteur de Bouctouche qui donne près de 50 spectacles par année s’est joint à deux caïds du country, Gerald Delhunty et Maurice Belliveau, afin de créer l’album Nashville en Acadie.

Surnommée le petit Nashville, la région du comté de Kent est reconnue pour sa musique country et ses chanteurs. Andy Bastarache raconte que le gérant du projet, Charles Hébert, les a approchés avec cette idée de recréer une sorte de petit Nashville en Acadie. Le jeune musicien originaire de Saint-Antoine, qui a fait paraître un premier album country pop en anglais en 2017, est ravi de se retrouver sur un disque avec deux de ses idoles de la région, Maurice Belliveau et Gerald Delhunty. Ces musiciens qui évoluent sur la scène musicale depuis une vingtaine d’années ont une feuille de route bien garnie.

«On se connaît depuis longtemps. Quand j’étais jeune, c’était mes idoles, j’écoutais leur musique. Des fois, je fais des shows avec Hert LeBlanc et c’est Gérald Delhunty qui joue la basse. Maurice Belliveau, je le connais depuis un bout de temps, il vient de la même place que moi à Saint-Antoine», a-t-il raconté.

Les trois artistes se sont réunis le temps d’enregistrer un album et d’entreprendre une petite tournée à travers la province. Le premier extrait Nashville en Acadie, qu’ils ont composé ensemble, tourne sur les radios depuis quelques jours. Disponible à compter de jeudi, l’album complet, enregistré au studio de Marcel Légère à Richibouctou-Village, comprend 13 chansons.

Chaque artiste propose deux reprises et deux compositions qui puisent dans le style du vieux country. Par exemple, Andy Bastarache reprend Tennessee Whiskey de George Jones et L’ordre du jour de Paul Hébert. L’album comprend des pièces en français et en anglais.

«Ce n’est pas le style que je fais habituellement. Je fais du style plus moderne et country pop. Pour ce projet, je voulais suivre tout le monde, alors j’ai fait plus du vieux country.»

Sur la route de Nashville

À l’occasion de la sortie de l’album Nashville en Acadie – Volume 1, le trio partira sur les routes du Nouveau-Brunswick afin de présenter cinq spectacles. Sur la scène, ils interpréteront à la fois les chansons de l’album en s’accompagnant les uns, les autres, en plus de terminer la soirée dans un esprit festif en chantant des pièces de leur répertoire respectif.

Originaire du comté de Kent, Gerald Delhunty est très connu sur la scène country au Nouveau-Brunswick et au Québec. Récipiendaire de trois prix au Gala County, l’auteur-compositeur-interprète compte sept albums à son actif et présente plus d’une centaine de spectacles annuellement. Il a également partagé la scène avec Dani Daraîche, Dion Pride, Georgette Jones ainsi qu’avec plusieurs autres artistes de renommée internationale.

Originaire de Saint-Joseph de Bouctouche et lauréat du prix découverte au Gala country 2012, Maurice Belliveau a écoulé près de 20 000 exemplaires de ses trois premiers albums francophones et atteint les sommets du palmarès country de l’Association des radios communautaires acadiennes du Nouveau-Brunswick à plus de six reprises.

Le trio sera en spectacle le 5 mai au Centre culturel de Caraquet, le 6 mai au Centre communautaire de Notre-Dame de Kent, le 11 mai au Club d’âge d’or de Saint-Wilfred, le 12 mai au Centre communautaire de Saint-André-Leblanc et le 26 mai au Centre communautaire de Sainte-Rose.

Sortie d’un mini-disque francophone

Andy Bastarache a travaillé avec la chanteuse Marie-Mai et le directeur musical de l’émission La Voix, David Laflèche, à la création d’un premier enregistrement francophone. Ce micro disque de quatre chansons devrait sortir en septembre.

Le chanteur et guitariste acadien raconte qu’il a développé une belle complicité avec David Laflèche à la suite de son passage sur cette émission.

«Marie-Mai était une fan de ma musique, du country et le mot s’est propagé. J’ai dit à David Laflèche que je voulais faire un mini disque francophone et c’est sûr et certain que j’avais envie de travailler avec eux.»

Le disque comprendra trois compositions originales d’Andy Bastarache et une chanson de Danny Boudreau. Des chansons d’amour tristes, des pièces inspirées de son parcours d’artiste et certaines plus festives composeront ce nouvel opus. Son style sera comparable à celui de son premier album en anglais, I want to feel, en donnant une touche pop et moderne au country.