Et si on dansait?

Faire danser les couples de tout le Nouveau-Brunswick; voilà le rêve de Gilles Beaulieu qui se prépare à tenir pour la première fois l’événement international Danse Challenge Moncton.

Des spectacles, des démonstrations, des compétitions et des ateliers composeront le menu de ce premier rendez-vous qui se tiendra les 8 et 9 juin. Le Danse Challenge Moncton accueillera des champions mondiaux en danse latine, Victor Alexis et Corinne Tardieu. Ceux-ci offriront des spectacles et des ateliers. Deux autres couples de danseurs ayant atteint les sommets du niveau amateur en ballroom (valse, tango, salsa, foxtrot…) présenteront une démonstration d’une compétition.

«Plusieurs personnes n’ont jamais eu la chance d’assister à une véritable compétition de niveau international. Cette démonstration leur permettra de voir à quoi cela ressemble», a indiqué Gilles Beaulieu, passionné par la danse compétitive.

Les responsables de l’événement, Gilles Beaulieu et la professeure de danse latine Gaelle Fabre lancent un appel aux danseurs de toutes les écoles de danse sociale de la province afin de les inviter à participer à une compétition locale de salsa et de cha-cha-cha.

«On espère avoir au moins cinq couples par catégorie. On sait que ça prend du courage pour faire une compétition», a poursuivi le professeur qui enseigne la danse depuis plus de 35 ans.

Avec ce nouvel événement, il souhaite de tout coeur promouvoir la danse en couple. Comme directeur d’école, il a déjà connu des périodes plus florissantes pour la danse sociale. Il y a une quinzaine d’années, son école comptait 500 élèves. Aujourd’hui, lui et Gaelle Fabre enseignent à environ 150 danseurs de Moncton, Richibouctou et Sackville.

«On ne peut pas dire que les écoles de danse marchent très fort. On subit un peu le même sort que d’autres loisirs. Les gens préfèrent rester à la maison. La télévision et les jeux vidéos prennent beaucoup de place maintenant.»

Selon lui, l’événement de Moncton contribuera à promouvoir l’ensemble des écoles de danse dans la province. Il souhaite donner ainsi un nouvel élan à ces écoles et à la danse en couple.

«Je trouve que c’est sain pour un couple de danser. Si un couple ne va pas bien, il n’ira pas mieux avec la danse. Mais par contre, si on veut avoir une activité vraiment à deux, avec la danse, on devient une équipe. Je veux donner ce goût aux couples», a ajouté le producteur rappelant que la danse apporte plusieurs bienfaits pour la santé.

La professeure Gaelle Fabre estime que l’événement peut avoir un réel impact sur le développement de la danse sociale dans la province et permettre aux gens de faire découvrir l’esprit de la danse. Après les spectacles et les compétitions, la piste de danse sera ouverte à tous les spectateurs. Plus de 150 billets ont déjà été vendus pour chaque soirée. Toutes les activités se dérouleront à l’Hôtel Crown Plaza. Les organisateurs souhaitent en faire un événement annuel.