Les Hôtesses d’Hilaire lancent leur opéra rock Viens avec moi

Pour son 4e album, Viens avec moi, Les Hôtesses d’Hilaire proposent un voyage musical hors du commun. Fruit de deux années de création, l’opéra rock du quintette acadien jette un regard critique sur l’industrie de la musique avec une bonne dose d’autodérision, sur une trame sonore psychédélique et intense teintée de diverses influences.

Que faut-il faire en 2018 pour avoir du succès en musique? Une question que soulève le chanteur Serge Brideau, à l’esprit exalté.

L’ex-ambulancier estime que la musique est une bien drôle de manière de gagner sa vie, même s’il s’agit du plus beau métier du monde. À peine débarqué d’une tournée de six spectacles en Australie, le quintette a lancé son nouvel album à Montréal. Serge Brideau confie qu’il a été ému de voir tous ces artistes québécois et acadiens se déplacer pour le lancement. Le poète et musicien Lucien Francoeur, qui a prêté sa voix sur une chanson de l’album, a présenté le groupe acadien.

«Lucien, c’est mon idole et il a été une grosse influence dans ma vie. La diaspora acadienne de Montréal était là. C’était vraiment un beau moment d’amour», a partagé le chanteur.

Lors du lancement, les responsables du Coup de coeur francophone ont annoncé en primeur que le spectacle d’ouverture de cette série musicale sera donné par Les Hôtesses d’Hilaire au Club Soda à Montréal, le 1er novembre. Ce sera d’ailleurs la première de l’opéra rock sur scène avec quatre comédiens, dont Diane Losier et Robin Joël Cool, ainsi que Les Hay Babies. Une compagnie montréalaise le Théâtre du Futur signera la mise en scène.

Un total de 19 pièces composent ce nouvel opus qui présente en toile de fond deux histoires évoluant en parallèle. À travers les chansons, on suit le parcours de Kevin qui remporte la finale d’un concours télévisé Pousser la note et le cheminement d’un groupe rock dans l’industrie musicale. Le synopsis est un idée du réalisateur du projet Pierre-Guy Blanchard.

«Kevin, c’est l’ensemble des Acadiens qui ont été dans les télé-réalités, de Travis Cormier à Wilfred Le Bouthillier en passant par Joannie Benoit, Jean-Marc Couture et Annie Blanchard. Ce qui m’a agacé la première fois quand j’ai écouté Star Académie, c’est l’instrumentalisation de la culture acadienne. Dans ces concours, ils mettent l’accent sur l’histoire en arrière du chanteur, après il traite les chanteurs comme des chevaux de course pour voir qui va pousser la note la plus haute. Ce n’est pas ça pour moi chanter. Chanter, c’est des émotions qu’on transmet à travers des mots amplifiés par la musique», a exprimé Serge Brideau.

L’intensité du propos

Les travers de l’industrie musicale, la création versus la rentabilité, l’abondance de divertissement, la soif de gloire, la surexposition dans les médias sociaux figurent parmi les thématiques qui colorent le nouveau projet de ce groupe phare de l’Acadie – qui comprend également Mico Roy (guitare), Michel Vienneau (basse), Léandre Bourgeois (clavier) et Maxence Cormier (batterie) – reconnu pour sa théâtralité et ses prestations débridées.

«Comme il y a une surabondance de musiciens, il y a des stratégies pour se démarquer sur le web. Nous aussi, on joue le jeu pour se démarquer, on est sur les réseaux sociaux, je porte des robes. Il faut qu’on se vende, se doter d’une identité musicale et artistique. On est tu vraiment mieux que ceux qui vont sur des télé-réalités?», soulève le chanteur.

L’autodérision est poussée à l’extrême. Au coeur de ce périple se trouve le fameux autobus des Hôtesses d’Hilaire. D’après Serge Brideau, ce véhicule a presque sauvé la santé mentale du groupe, puisque chacun y a son espace. «C’est notre deuxième maison», lance-t-il.

Plusieurs artistes ont collaboré à l’album, dont Pascal Lejeune, Benoit Bouchard, Jonathan Roy, Les Hay Babies et Les Jeunes chanteurs d’Acadie. Une chorale virtuelle d’environ 70 personnes chante sur la chanson Pousser la note. L’enregistrement a été réalisé dans trois studios, soit à Valcourt, Montréal et Charlo. L’artiste Simon Dupuis a créé l’image de la pochette très réussie.

Deux lancements ont lieu au Nouveau-Brunswick, le premier étant au Bar du Quai à Anse-Bleue le 12 mai à 22h. Thomé Young assurera la première partie. Le deuxième lancement aura lieu au Caveau à Moncton, le 14 mai à 17h. Ne cherchez pas de copie physique de l’album. Le groupe a opté plutôt pour des cartes de téléchargement avec livret. Un disque vinyle sortira en novembre au même moment que la tournée de spectacles.