Balmoral veut faire davantage de place à la culture

La municipalité de Balmoral a l’intention, à son tour, de s’investir – et d’investir – davantage dans le domaine des arts et de la culture.

À l’instar de sa voisine du Restigouche-Est, Dalhousie, Balmoral a procédé au dévoilement de sa nouvelle politique culturelle. Il s’agit, en fait, d’une liste d’intentions visant à offrir une plus grande place et une plus grande visibilité aux différents artistes de cette région, musiciens, peintres ou encore écrivains. En fait, le village désire soutenir davantage les arts, que ceux-ci deviennent l’un des piliers de son développement communautaire, mais aussi touristique.

«Au niveau touristique, on fait trop peu. Oui, on a des sentiers de motoneiges et de VTT, mais on ne veut pas se limiter uniquement à cela. En ce sens, on croit que le développement des arts et de la culture pourrait nous aider énormément à diversifier notre offre touristique», explique le maire de Balmoral, Charles Bernard.

La municipalité s’engage du coup à réserver dans son budget annuel un montant d’argent pour soutenir la mise en œuvre de sa planification culturelle, mais aussi à appuyer les organismes par le biais de biens et services.

«Nous n’avons pas encore déterminé un montant exact, mais il y aura définitivement un appui envers la culture. On travaille déjà d’ailleurs à la création d’un petit centre destiné à accueillir de petits événements culturels (entre 75 et 100 personnes), un endroit qui serait complémentaire à notre Centre communautaire. On pourra y tenir de petits spectacles, mais aussi des expositions de peinture, faire de la danse, etc. Ce sera l’une de nos contributions concrètes envers les arts», poursuit le maire.

Le bâtiment en question existe déjà, mais doit par contre être aménagé. Il s’agit d’un entrepôt situé près de l’école primaire la Mosaïque du Nord, voisin du jardin culturel.

À noter qu’afin de s’assurer de la mise en œuvre de sa politique, la municipalité a créé un comité permanent de la culture et du patrimoine, comité comprenant des intervenants de différents secteurs de la communauté (municipalité, scolaire, artistique, affaires, etc.).