Été musical de Barachois: des œuvres d’hier à aujourd’hui

Pour sa 38e saison, l’Été musical de Barachois propose d’explorer les œuvres d’une variété de compositeurs de différentes époques, interprétées par une vingtaine de musiciens accomplis et huit jeunes artistes.

Depuis six ans, les pianistes Julien LeBlanc et Pierre-André Doucet assurent la direction artistique de l’Été musical de Barachois. Cette série estivale offre une expérience musicale singulière puisque les concerts sont présentés à l’église historique de Barachois, dans une ambiance intime d’environ 200 places. Julien LeBlanc qui, avec son collègue, s’occupe de cette série bénévolement, convient que la tâche est exigeante, mais hautement passionnante.

«Quand on voit le succès et les commentaires du public qui apprécie notre travail, c’est ça notre salaire. Ça nous encourage à poursuivre et à continuer d’augmenter la qualité de la programmation et à trouver toutes sortes de façons pour intéresser le public à ce que l’on fait», a exprimé Julien LeBlanc.

Depuis qu’ils ont repris le flambeau, ils ont apporté quelques nouveautés à la série, comme l’Académie de l’Été musical, la série Jeunes artistes et les causeries, afin de bonifier l’expérience des spectateurs. Intitulée Entre hier et demain, la 38e saison présente dix concerts, du 27 juin au 30 août, qui mettront en relief le répertoire classique traditionnel, mais aussi de plus en plus de musique contemporaine, note Julien LeBlanc. Après le succès du concert-gala Chants de reconnaissance, la saison se poursuivra sur cette lancée qui conjugue le passé et le présent.

En élaborant leur programmation, ils essaient aussi d’avoir une variété d’instruments. Cette année, l’Été musical accueillera notamment le pianiste et professeur à l’Université McGill, Stéphane Lemelin, la lauréate du concours de musique ancienne Mathieu-Duguay, la soprano Myriam LeBlanc, le harpiste Antoine Malette-Chénier, la violoniste Christina Bouey et la soprano Tracy Cox.

Le violoniste Marc Djokic sera de retour dans les Maritimes pour offrir deux concerts, dont un avec le Trio Tangere (violon et deux guitares). Ils interpréteront des œuvres de Bartok, Assad, Castelnuovo-Tedesco, Debussy, Donkin et Maute. Le violoniste natif de Halifax et lauréat de nombreux prix prestigieux clôturera la série dans un concert qu’il offrira avec deux musiciens néo-brunswickois, Simon Bourget au cor et Julien LeBlanc au piano.

«Simon Bourget vient d’obtenir un poste au sein de l’Orchestre métropolitain à Montréal, alors on trouvait que c’était une belle occasion de l’inviter à Barachois», a indiqué Julien LeBlanc.

Dans l’ensemble, les codirecteurs artistiques font leur choix en fonction de leurs coups de coeur personnels, des artistes avec qui ils ont collaboré et qui se sont illustrés. Le pianiste souligne que la série met en vedette des musiciens extraordinaires qui charmeront l’imaginaire des gens.

Le volet Jeunes artistes, dont la popularité s’accroît, affiche complet cet été puisqu’il y aura un musicien émergent en prestation à chaque concert.

«Par le passé, on n’a pas toujours réussi à trouver des gens pour tous les concerts, mais je pense que la série commence à avoir de la popularité auprès des jeunes. Nous avons lancé plein d’invitations et tout le monde a accepté.»

Des causeries avec différentes personnalités de la région précèdent chaque récital. Cette année, l’Été musical reçoit, entre autres, l’artiste multidisciplinaire Herménégilde Chiasson, l’historien Maurice Basque, le chorégraphe Igor Dobrovolskiy, l’enseignant Armand Doucet, la cinéaste Emmanuelle Landry et la conteuse Shalan Jordan.

«Comme les artistes s’adressent déjà au public pour expliquer leurs œuvres, on a décidé d’aller chercher plutôt des personnalités qui pourraient intéresser le public en abordant des thèmes sur la vie en général qui ont un lien ou non avec le programme du concert.»

Afin de faire croître l’Été musical et d’investir dans les ressources, les responsables ont lancé une campagne de financement.

«Si on veut grandir, il faut aller chercher plus de fonds et d’appuis dans le domaine privé.»

Le public est de plus en plus au rendez-vous. En 2017, ils ont connu une très belle saison avec plusieurs salles pleines. Julien LeBlanc espère que l’histoire se répétera cet été. Les deux premiers concerts, les 27 et 29 juin, mettront en scène les musiciens de l’Académie de l’Été musical qui seront animés par Nathalie Paulin et Julien LeBlanc.