Serge Brideau en solo à Caraquet

Après une première expérience seul sur scène l’an dernier, Serge Brideau sera de retour en solo dans une mouture qui jumellera humour et chanson.

Fort connu pour ses succès musicaux avec Les Hôtesses d’Hilaire, Serge Brideau tentera l’expérience humoristique une fois de plus.

«J’ai fait l’ouverture de Stéphane Rousseau l’an dernier à Lamèque. Ça a bien fonctionné, note l’artiste. J’ai aimé l’expérience, ça a bien brisé la glace. J’ai toujours aimé la scène et aimé divertir les gens.»

Lors de son dernier numéro, il a fait découvrir le personnage de Glenn Thibodeau au grand public. Il cherchera ainsi à poursuivre l’expérience.

Les 20 minutes auxquelles il a eu droit n’étaient que la pointe de l’iceberg des anecdotes qu’il a à raconter, rassure-t-il.

«Cette fois, ce sera plus anecdotique comme spectacle. J’ai du nouveau matériel d’humour et des chansons que je n’ai pas fait depuis longtemps.»

Il sera entre autres question de son enfance et de sa jeunesse.

Le public aura aussi droit d’en apprendre plus sur Hilaire, son père, à qui l’on doit non seulement le nom de son groupe, mais qu’il décrit toujours comme étant ce «personnage plus grand que nature».

«Je le dis souvent en entrevue, mais là je vais me lancer là-dedans et expliquer pourquoi c’est un personnage plus grand que nature.»

Mais c’est surtout le fait de marier deux choses qu’il affectionne particulièrement qui le rend fébrile.

Ses chansons, selon ses dires, personne ne les connaît.

«Ce sont des chansons plus intimes. Elles sont moins rock que le matériel que l’on joue avec les Hôtesses d’Hilaire. C’est le côté plus tendre du groupe que souvent on laisse de côté.»

La foule aura aussi droit à une primeur puisqu’il interprétera une nouvelle chanson.

Brideau se lance toutefois dans le vide en tentant cette expérience.

«C’est plus stressant que quand je suis avec le groupe sur scène. Là je suis tout nu, je suis tout seul, je ne peux pas m’appuyer sur des musiciens très talentueux.»

Un danger qui lui apporte à la fois un certain réconfort.

«Avec les Hôtesses, les spectacles sont montés serrés. On se connaît beaucoup, donc on sait quand commencer à jouer, quand arrêter de parler. Être seul, ça m’offre une plus grande liberté. Je vais pouvoir me laisser aller.»

À défaut de son groupe, il pourra compter sur l’apport de sa «douce moitié» Mylène Robichaud sur scène. La chanteuse du groupe La Trappe chantera en duo avec lui.

Par ailleurs, son spectacle se fera sous une formule beaucoup plus intime que ce à quoi il est habitué.

«Je ne pourrais pas me cacher derrière un solo de guitare si mon gag ne lève pas.»

La soirée aura lieu à la boulangerie Grains de Folie de Caraquet, le 9 juin à 19h.