Jason Savoie et Ren Leblanc: des plages acadiennes aux festivals européens

Un bon vidéo promotionnel attire les bonnes nouvelles. C’est du moins ce qu’ont constaté les DJs acadiens Jason Savoie et Ren Leblanc, qui s’envoleront en Europe pour prendre part à deux festivals.

Ces deux artistes de la musique électronique, plusieurs jeunes les connaissent en raison des populaires Beach Party Acadien de Grande-Anse.

S’occupant de la commercialisation et du marketing des Beach Party, M. Savoie a eu l’idée de faire un vidéo promotionnel pour attirer les locaux et les touristes à ses événements.

Cette vidéo – réalisée par Frédérik Jones de F. J. Productions – et mis en ligne il y a près d’un an, compte maintenant plus de 33 000 visionnements.

En plus d’offrir aux gens une vision concrète des événements, il a permis aux organisateurs d’attirer de l’intérêt à l’étranger.

«J’ai eu un courriel d’un organisateur d’un nouveau festival en Europe qui devait se rendre à Moncton pour autre chose et il voulait me rencontrer.»

L’homme en question, c’est Jean-Marie Legal. Ce dernier a décidé de mettre sur pied un nouveau festival visant à faire rayonner la francophonie mondiale.

Le festival Escales Francophone mettra en vedette de talents musicaux, de la danse et de la gastronomie provenant du Québec, de la Louisiane et de l’Acadie.

«J’étais convaincu au début que c’était une arnaque. Je n’y croyais pas. Mais le courriel était bien écrit et décrivait très bien les Beach Party en faisant référence à la vidéo», explique M. Savoie.

Il a décidé de lui répondre et a accepté son invitation. Cette rencontre lui permettra désormais de vivre une expérience hors du commun.

Jason Savoie et Ren Leblanc seront à Bordeaux, le 20 septembre et à Bruxelles, en Belgique, six jours plus tard.

Si comme moi, vous êtes plutôt septique du lien qui existe entre la francophonie et la musique électronique, Jason Savoie l’était tout autant.

«Je leur ai montré le style de musique avec lequel je travaillais. Je leur ai dit que les paroles sont anglophones. Il m’a dit que ça ne dérangeait pas.»

Assez ironique pour un festival qui vise à promouvoir la francophonie. Selon ce qu’il a compris, c’est le fait qu’il est Acadien qui fera la promotion de la langue française et moins son matériel.

«Ce qui est ironique, c’est qu’il est venu ici chercher des DJs acadiens pour jouer de la musique européenne là-bas», poursuit Jason Savoie.

Une formule gagnante

Jason Savoie et Ren Leblanc s’en vont dans la cour des grands. En Europe, le genre est fort populaire. La Belgique est d’ailleurs l’hôte du plus grand festival de musique électronique au monde: Tomorrowland.

La formule gagnante que les Acadiens utilisent aux Beach Party est un succès quasi-assuré.

«L’on commence la journée avec du deep-house. C’est un bon beat (122-125bpm) qui ne dérange pas, que le tout le monde peut apprécier. Ensuite on augmente un peu le tempo avec du tech-house. On finit avec du progressif-trance (128-132 bpm).»

L’ingrédient secret de cette recette c’est de savoir quand faire les changements. «C’est être capable en tant que DJ de lire l’énergie de la foule.»

Toutefois, ils devront revoir quelque peu leur performance en Europe. Jason Savoie explique qu’ils miseront davantage sur le deep-house et le tech-house, une valeur sûre.

«On va tout de même tâter le terrain. On va se guider avec l’énergie. On n’a pas peur d’essayer des choses, non plus. Tout dépend de la foule.»

À défaut de se tromper de perdre les fêtards, il y a un truc assez simple pour les ramener.

«Tu retournes dans le commercial (Avicii, David Guetta, etc). Ça marche à tout coup. C’est ce que le monde consomme plus.»

Été chargé Grande-Anse

De retour pour une troisième année consécutive, les Beach Party Acadien se sont dotés de quelques nouveautés.

Il y aura notamment un virage familial afin d’être en mesure d’accommoder le plus de gens possible. C’est pourquoi les organisateurs misent sur une zone pour enfants, où il sera possible pour les petits de s’amuser.

«L’accent sera maintenu sur la musique, mais on veut s’adapter à tout le monde», a indiqué Jason Savoie.

Il y aura entre autres des artistes pour faire des peintures sur les visages.

Du côté musique, la formule en soi ne changera pas tellement. La présence de DJ invités sera sans doute le plus grand changement.

Ce qui sera nouveau par contre, c’est la façon de choisir les DJ qui rejoindra davantage la mission des organisateurs. Chaque événement donnera place à des DJ masculin et féminin.

«La programmation est conçue pour être plus inclusive. On cherche à briser le stéréotype qui veut que juste les hommes soient des bons DJ. Ce n’est pas le cas», assure M. Savoie.

Jason Savoie espère aussi offrir aux fêtards des talents locaux et d’ailleurs.

Le premier Beach Party Acadien aura lieu le 30 juin. Ce sont les DJs Marycee (Beach Club de Montréal) et HellTek (Edmundston) qui seront en vedette.

Le 14 juillet, les invités seront DJ Mademoizelle (Tracadie) et DJ SBG (Moncton).

Enfin, le 4 août permettra aux adeptes d’apprécier le son de DJ Electrikkim (Shippagan) et DJ LÜÜC (Moncton).

Le DJ Joel Freck, de Halifax, sera aussi présent lors du Beach Party du 4 août. Il est le premier DJ Anjunabeats (style progressif-trance) dans les Maritimes.

Jason Savoie et Ren Leblanc seront les DJ résidents lors des trois événements.

Enfin, M. Savoie se réjouit de pouvoir compter sur la collaboration de le Ville de Caraquet et du Festival acadien qui ont inclus son événement du 4 août dans leur programmation.