Un premier arrêt à Grand-Sault pour Karl Wolf

Même s’il a déjà parcouru les routes sinueuses de la province à quelques reprises afin d’y présenter divers spectacles, Karl Wolf dit avoir bien hâte d’effectuer un premier séjour dans la région de Grand-Sault.

L’artiste, qui multiplie les présences dans l’industrie musicale et les succès commerciaux à travers la planète depuis près d’une vingtaine d’années, sera le principal invité du Festival régional de la patate de Grand-Sault.

Le chanteur et producteur musical montera sur la scène principale le samedi 30 juin.

Les artistes ayant vendu plus d’un million d’exemplaires d’albums et d’extraits musicaux en carrière et qui se produisent en spectacle à Grand-Sault ne sont pas tellement monnaie courante.

Même s’il n’a même pas encore franchi le cap de la quarantaine, le parcours professionnel et personnel de l’artiste canado-libanais est déjà assez bien garni.

Né à Beyrouth en 1979 sous le nom de Carl Abou Samah, sa famille qui a décidé de fuir la guerre civile qui faisait rage au Liban.

Après un bref passage à Dubaï, aux Émirats arabes unis, il décida à l’âge de 16 ans de s’installer avec sa famille à Montréal.

Quelques années plus tard, la carrière musicale de Karl Wolf prenait son envol au Québec et à travers la francophonie canadienne.

Malgré l’immense fossé qui le sépare de la culture musicale d’ici, il ne tardera pas à faire sa marque dans l’industrie en contribuant entre autres largement aux succès musicaux et commerciaux de Gabrielle Destroismaisons, à ceux des groupes Sky, LMDS, Dubmatique et des albums de Star Académie en 2003 et 2004.

Comme si le Proche-Orient allait à la rencontre de l’Occident, dans un mariage musical qui fut rapidement fructueux pour Karl Wolf et pour plusieurs autres.

Propulsé il y a une dizaine d’années par son extrait Africa – une reprise du succès de 1982 du groupe Toto – qui a dominé les palmarès de plusieurs pays à travers le monde, Karl Wolf a eu l’occasion de collaborer ou de monter sur scène avec des artistes renommés tels que Akon, Flo Rida, Sean Kingston, Shawn Desman et bien d’autres.

En entrevue à l’Acadie Nouvelle, l’artiste a raconté qu’il est à mettre la touche finale à son spectacle qu’il présentera prochainement lors du 58e Festival régional de la patate de Grand-Sault.

«J’explore toutes les options, comme celle d’interpréter sur scène au moins une chanson en français. Puisque la région de Grand-Sault est majoritairement francophone, ça serait la moindre des choses…», explique Karl Wolf, qui réside désormais à Toronto.

«J’aimerais, par exemple, faire revivre un des grands succès du groupe Dubmatique ou quelque chose du genre, parce que c’est fou comment les plus jeunes peuvent parfois ignorer les classiques de la musique populaire des années 2000. L’idée d’interpréter l’un des immenses succès du groupe Sky me plaît aussi», ajoute l’artiste.

Karl Wolf sera accompagné sur scène par un DJ et un rappeur. Le piano et la batterie seront également de cette envolée musicale aux saveurs de hip-hop.

«Avec quelques classiques du hip-hop, des extraits de mon nouvel album qui sera disponible à l’automne et tout le reste, le spectacle sera excitant et plein d’énergie», a indiqué l’artiste, qui s’apprêtait à s’envoler pour l’Europe afin de donner des spectacles en Suisse et en Espagne.

Le Festival régional de la patate de Grand-Sault prendra officiellement son envol le 28 juin et se poursuivra jusqu’au 1er juillet.

Cette ouverture sera précédée par l’incontournable et traditionnel gala de Mademoiselle Grand-Sault, le 27 juin.