Chances: la force des rythmes et des voix

Grand voyageur autant dans la musique que dans le monde, le trio Chances fait escale dans les Maritimes. Ce nouveau projet de la chanteuse franco-manitobaine Geneviève Toupin nous transporte à travers les rythmes, les harmonies vocales et le métissage musical.

Le groupe Chances a vu le jour en 2016. Les auteures-compositrices-interprètes et pianistes Chloé Lacasse et Geneviève Toupin se sont jointes au batteur Vincent Carré afin de créer ce trio qui cherche à explorer diverses influences musicales. Musiques du monde percussives, pop-électro et harmonies vocales enrobées dans des orchestrations étonnantes; Chances puise aussi dans les racines métisses de Geneviève Toupin. Elles chantent en anglais, en ojibwé et un peu en français. Dans un désir de nouveautés, Chloé Lacasse et Geneviève Toupin s’éloignent de leur univers folk-pop avec ce nouveau projet qui repose notamment sur les beats de Vincent Carré, surnommé le «batteur lumineux».

Geneviève Toupin, qui a accompagné l’Acadien Joseph Edgar pendant quelques années et qui s’est produite à plusieurs reprises au Nouveau-Brunswick, a développé plusieurs affinités avec l’Acadie.

Après les Îles-de-la-Madeleine et Char­lottetown, Moncton s’est imposée dans le parcours de son groupe afin d’offrir au public sa nouvelle création.
«J’aime Moncton, j’aime les Acadiens. En tant que Franco-Manitobaine, je trouve qu’on a quelque chose en commun», a-t-elle déclaré en entrevue depuis Charlottetown.

Vincent Carré et Geneviève Toupin ont accompagné Chloé Lacasse lors de sa dernière tournée. Après ces deux années de spectacle, ils ont eu envie de développer un projet commun. C’est ainsi que Chances est né. En avril, ils ont lancé un premier album Traveler. Comme son titre l’indique, le voyage colore leur musique.

«On avait envie d’essayer quelque chose de différent parce qu’on aime toutes sortes de musiques. Des fois dans un projet solo, on développe un style et une façon de faire les choses et c’est difficile de vraiment sortir de ça et de faire quelque chose de différent. On se sent un peu plus libre», a poursuivi la chanteuse.

Vincent Carré, qui a collaboré notamment avec Alex Nevsky, Antoine Gratton et Lisa LeBlanc, estime que le terrain de jeu avec Chances est immense. Le créateur d’échantillonnages et de rythmes considère que le processus de création se fait naturellement. À partir des sonorités programmées du batteur, les deux auteures-compositrices inventent des mélodies et composent les paroles pour ensuite revenir en trio afin de peaufiner le tout.

«Chloé et moi on avait l’habitude de créer seules. Le fait de composer à trois nous amène ailleurs et ça nous sort de nos habitudes.»

Le trio a choisi principalement l’anglais afin de sortir de son territoire habituel. Écrire dans une autre langue amène des sonorités différentes et d’autres façons de composer des mélodies, mentionne Geneviève Toupin.

En étant un groupe, les thèmes abordés sont un peu plus larges, inspirés de leur vie, d’événements qui les touchent ou qu’ils voient dans le monde.

«Il y a beaucoup de choses qui se passent sur la planète qui sont assez choquantes. Des fois on répond à ça à notre façon. Il y a une chanson par exemple qui parle de la vérité et de la force des mots.»

Le trio espère que ce premier album les amènera à voyager. Ce qui devait au départ être un projet parallèle a rapidement pris de plus en plus de place dans leur vie. Ils ne savaient pas trop à quoi s’attendre au début. Sans pour autant abandonner leurs carrières respectives, ils profitent pleinement du plaisir qu’ils avec Chances. Après les Maritimes, ils retourneront dans la région montréalaise où d’autres spectacles sont prévus. Le spectacle à Moncton est présenté au cabaret Plan b ce mercredi à 21h30.