Joseph Edgar reprend des forces

Après avoir vécu des mois difficiles sur le plan de la santé l’obligeant à annuler plein de spectacles et à mettre un frein à sa carrière musicale, Joseph Edgar peut enfin respirer.

L’auteur de la chanson Espionne russe pourra reprendre ses activités à compter du 10 août. D’ici là, ses concerts sont annulés, dont une tournée européenne. Il devait présenter un spectacle, entre autres, aux Francofolies de Spa en Belgique, du 19 au 22 juillet.

Dans une lettre publiée sur ses pages Facebook et Instagram, l’auteur-compositeur-interprète originaire de Moncton indique qu’il commence à se sentir mieux après trois mois de maladie.

En avril dernier, il a commencé à ressentir une fatigue extrême et une fièvre qui a persisté pendant plusieurs semaines avec quelques moments de répit. Après d’innombrables tests à Montréal et Moncton et maintes théories, les médecins n’ont pas réussi à identifier son problème.

Tout au long de ce périple, il explique qu’il a dû annuler des spectacles. Même quand il montait sur scène, il ne se sentait pas bien. Récemment, les glandes de son cou se sont infectées et il a dû subir une opération d’urgence. Depuis quelques jours, il se remet de cette chirurgie.

«Après trois mois de maladie et une chirurgie comme ça, la récupération est considérable, et faut prendre le temps qu’il faut afin d’éviter toutes complications. Sauter partout sur une scène et chanter à tue-tête ne fait clairement pas partie des trucs à faire. Sur ce, je dois interrompre toutes mes activités jusqu’au 10 août. Belgique, La Baie, Alma et tous les autres annulés, avant, merci pour votre compréhension. On se reprendra. Promis», a-t-il écrit sur ses pages Facebook et Instagram.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’on lui a confirmé que la biopsie n’indique aucune trace de cancer. On pourra donc le revoir bientôt sur scène.

Allo tout l’monde! Petit update pour vous donner des nouvelles du moustachu au chapeau qui fait semblant qu’il sait chanter. Comme vous le savez, j’ai commencé à feeler mal en avril dernier, avec une fatigue extrême et une fièvre qui a persisté pendant plusieurs semaines, avec quelques moments de répit, mais sans jamais me remettre complètement… Après d’innombrables tests entre Moncton et Montréal, maintes théories et peu de réponses, on ne réussissait pas à mettre le doigt sur ce que j’avais. J’ai malheureusement été obligé d’annuler plein de spectacles tout au long de ce périple, et ceux que j’ai réussi à faire me donnaient l’impression qu’un truck me passait dessus pendant le show, et qu’après le truck restait parké sur moi. Pis là, après trois semaines en vacances, quand ça faisait quelques jours me sentais mieux, me suis réveillé avec une bosse dans le cou qui faisait mal et qui en l’espace de trois jours a pris les proportions d’une belle petite patate. Après un scan à l’hôpital, on a vu que les glandes du côté droit de mon cou étaient infecté par qqchose de pas cool. Deux semaines d’antibiotiques et de cortisone, une opération d’urgence, un pansement au cou et une belle coupure de 4 pouce plus tard, je suis sur une restriction de ne pas pouvoir lever plus que dix livres à la fois. Depuis quelques jours, je commence tranquillement à me remettre, mais après trois mois de maladie et une chirurgie comme ça, la récupération est considérable, et faut prendre le temps qu’il faut afin d’éviter toutes complications. Sauter partout sur une scène et chanter à tue tête ne fait clairement pas partie des trucs à faire. Sur ce, je dois interrompre toutes mes activités jusqu’au 10 août. Belgique, La Baie, Alma et tous les autres annulés, avant, merci pour votre compréhension. On se reprendra. Promis. Oh! Pis hier, j’ai eu un appel de la chirurgienne spécialiste me confirmant que la biopsie indique qu’il n’y a pas de cancer. J’aurai plus de détails cette semaine, et j’en saurai plus la suite des choses, mais tenez-vous le pour dit, je suis pas sur la veille de sortir de vos pattes! Alors, je continue à reprendre mes forces pis je remercie la vie de m’avoir donné cett

Une publication partagée par Joseph Edgar (@zojephedgar) le