Festival Mosaïq: un tour du monde en 48 heures

Immense vitrine sur les communautés culturelles du Grand Moncton, le 14e Festival Mosaïq qui se déroule vendredi et samedi prend de l’ampleur. Près de 40 kiosques aux couleurs du monde sont érigés au parc Riverain.

«Si quelqu’un vient au festival durant les deux jours, c’est la plus belle occasion de faire un mini tour du monde sans trop se déplacer. Il va y avoir assez de cultures pour faire le tour de tous les continents de la planète et savourer la musique, la nourriture et le folklore de beaucoup de communautés», a déclaré le président du conseil d’administration de l’Association multiculturelle du Grand Moncton (AMGM), Georges Nammour.

Pour une deuxième année, le village du monde et la scène de spectacle sont aménagés au parc Riverain à Moncton. Georges Nammour explique que ce nouvel emplacement qui offre plusieurs avantages leur fournit plus d’espace pour accueillir les exposants.

De l’art, de l’artisanat, des spectacles, de la danse, de la nourriture de différents pays, des ateliers, des activités jeunesse, le pavillon des enfants et un défilé multiculturel composent le menu du 14e Festival. Près de 30 cultures différentes sont représentées à travers toutes les activités du festival. D’une trentaine de stands en 2017, le village du monde passe à près d’une quarantaine de kiosques en 2018.

«Dans les 14 dernières années, la population de Moncton a énormément changé et évolué. Au niveau multiculturel, il y a beaucoup plus de gens qui nous viennent des différentes communautés qu’il y a 14 ans. Ça fait en sorte que la communauté qui vient de l’extérieur et la communauté locale ont la chance de se retrouver et d’apprendre à se connaître», a partagé Georges Nammour.

Selon celui-ci, la région de Moncton compte au moins une soixantaine de communautés culturelles différentes. La parade multiculturelle constitue la grande nouveauté cette année. Au moins 18 associations et groupes y représenteront leur pays natal. Ce défilé qui s’annonce haut en couleur pourrait devenir un événement annuel.

«Ce sont les associations qui vont se regrouper et il va y avoir de la danse, de l’animation, les drapeaux», a précisé la coordonnatrice du festival, Danielle Léger.

De grands spectacles

Le Festival propose des spectacles qui mettent en vedette huit groupes et artistes. C’est Flavia Nascimento avec ses rythmes brésiliens qui donnera le coup d’envoi à cette série de spectacles vendredi à 12h30. En soirée, le public pourra voir sur scène la formation Hey, Wow, le groupe suedo-estonien Fränder, les acrobates de la troupe Simba Zambezi du Kenya et l’étoile du reggae Exco Levi & High Priest, récipiendaire de cinq prix Junos. Quant à la soirée de samedi, ce sera au tour de l’artiste Laetitia Zonzambé de la République centrafricaine qui propose des chants aux diverses influences pop, soul et R’n’B, de Djazia Satour de l’Algérie, et de Gypsy Kumbia Orchestra à se produire sur la scène du festival. Au-delà des concerts en soirée, les associations culturelles de plusieurs pays comme le Liban, la Chine et l’Inde présentent aussi des prestations en chant et en danse.

Danielle Léger a élaboré la programmation des spectacles un peu en fonction de ses coups de coeur. En novembre dernier, elle a assisté à une vitrine professionnelle à Montréal sur les musiques du monde.

«C’est comme ça que j’ai pu faire des découvertes. Si je les ai aimés sur scène et qu’ils m’ont fait bouger, il y avait de bonnes chances que je les choisisse.»

Toutes les activités du festival sont gratuites, à l’exception de la nourriture qui est vendue sur place. Georges Nammour ajoute que l’organisation du festival constitue un défi même après 14 ans, notamment en matière de coordination et de financement. Pour arriver à offrir les activités gratuites, il s’appuie sur le travail d’équipe, un grand nombre de bénévoles (une centaine sur le site pendant le festival) et de nombreux partenaires financiers et commandite.

«Je pense que c’est aussi un mouvement de la population qui fait en sorte que ça finit par marcher.»

Mosaïq se déroule vendredi de 11h à 23h le soir. Durant la matinée de samedi, les festivaliers se déplaceront aux marchés de Moncton et Dieppe. Le village du monde ouvrira ses portes samedi à compter de midi jusqu’à 23h. Juste un peu avant, à 11h45, le défilé multiculturel qui débutera à l’esplanade de l’Hôtel de Ville traversera la rue Downing afin de se rendre au parc Riverain. La rue Downing sera d’ailleurs fermée à la circulation pendant cette période.