L’essor des arts du cirque en Acadie

Les arts du cirque sont en pleine effervescence au Nouveau-Brunswick, soutient la directrice artistique de Circus Stella, Julie Duguay, responsable de ce volet au Festival ImaginAir à Dieppe. Selon elle, il ne manque plus qu’un lieu bien équipé afin de rassembler cette communauté artistique bien vibrante.

«On est la seule compagnie de cirque au Nouveau-Brunswick, mais en ce moment ça bouillonne de plus en plus. Ce qui nous manque, c’est un lieu pour pouvoir rassembler toutes ces communautés et un espace de travail. Dans les cinq prochaines années, les infrastructures vont se mettre en place pour accueillir des spectacles de cirque. Ça ne peut pas être juste une salle de spectacle. On a besoin de hauts plafonds, de tapis, de tout l’équipement nécessaire pour pouvoir faire du cirque», a déclaré Julie Duguay entre deux répétitions au parc Dover à Dieppe.

Selon celle-ci, le partenariat avec la Ville de Dieppe grandit et le cirque fait partie de la vision de la cité acadienne. En 2011, lorsque Circus Stella a été fondée, les arts du cirque étaient pratiquement inexistants du paysage culturel du Nouveau-Brunswick. Aujourd’hui, ils sont environ une vingtaine d’artistes du cirque de la province qui se produisent au Festival ImaginAIR aux côtés d’une trentaine de créateurs d’ailleurs, notamment du Québec et de l’Arizona.

«Au début à Circus Stella, c’était beaucoup des bénévoles. Il y a eu un épuisement. Mais maintenant, on a de plus en plus d’employés rémunérés», poursuit-elle.

Un petit nombre d’artistes de l’Acadie arrive à vivre de cette forme d’art, du moins partiellement. L’artiste du feu et acrobate aérienne Michelle Maillet s’est jointe à l’équipe de Circus Stella en 2014. Avec la tenue d’un premier festival de cirque à Dieppe, elle a pu participer à des laboratoires de création qui lui ont permis de pousser son art. Cette passionnée des arts du cirque peut presque en vivre, surtout pendant la saison estivale.

«Tout me passionne. On n’a pas l’impression de travailler. J’adore l’aérien et le feu parce qu’ils offrent plein de possibilités», a confié l’acrobate originaire de Bouctouche.

Au Festival ImaginAir, elle donne des ateliers et présente des extraits du spectacle Le fil d’Ariane – qui allie théâtre et cirque – dans une mise en scène de Stéphanie Bélanger. Les collaborations avec les artistes d’ailleurs sont indispensables pour le développement de cette forme d’art, soutient-elle. D’ailleurs, la compagnie québécoise LaboKracBoom – qui est un membre fondateur de Circus Stella – participe au festival depuis ses débuts. Elise Legrand et sa troupe sont de retour cette année pour présenter deux nouveaux spectacles, dont Chute Libre qui marie prouesses physiques, danse contemporaine et parkour (art et sport urbains qui consiste à traverser des obstacles). La compagnie propose aussi un spectacle déambulatoire avec une marionnette géante qui allie jonglerie et concept philosophique.

«La première fois qu’on est venu, c’était tout nouveau. Maintenant, il y a un festival de cirque et une compagnie de cirque. C’est incroyable ce développement. Les gens ont une grande ouverture. Ce n’est pas un public blasé des grandes villes qui est habitué d’en voir tous les jours. Il y a beaucoup d’accueil et d’émerveillement», a partagé Elise Legrand.

La compagnie a un nouveau projet d’échasses en collaboration avec Circus Stella qui sera lancé le 1er novembre au Théâtre Capitol.

Le montage des installations et les répétitions au parc Dover ont débuté lundi. Le Festival de cirque est maintenant jumelé à celui du Cerf-Volant devenu le Festival ImaginAir. Cette année, l’accent est mis sur les arts du cirque. La programmation autour des arts du cirque n’a jamais eu une telle ampleur, mentionne Julie Duguay.

«On peut ainsi faire plus travailler notre monde d’ici.»

Les artistes de Circus Stella qui offriront à la fois des ateliers et des prestations collaborent notamment au spectacle aérien de ballons géants de la troupe de l’Arizona Flam Chen.

«Ce sont des artistes de Circus Stella qui seront en dessous des ballons gonflés d’hélium. C’est le gros spectacle à ne pas manquer. Le concept de faire des acrobaties aériennes sous un ballon, c’est la deuxième fois que ça vient au Canada», a précisé la directrice artistique.

Fanfares, spectacle de feu de la troupe AbrakadaBoum!, acrobaties, échasses, jonglerie, ateliers et grand défilé carnavalesque dans le style d’un tintamarre composent le programme du cirque du festival. Les membres de Circus Stella assureront aussi l’animation tout au long du festival qui se déroule du 26 au 29 juillet au parc Dover.

Les artistes s’affairent au montage des installations au parc Dover. Acadie Nouvelle: Sylvie Moussseau