Un vibrant hommage à Denis Richard

Une vingtaine d’artistes, des membres de sa famille, ses amis et des gens de la communauté, se sont rassemblés dans la salle multifonctionnelle de Petit-Rocher, dimanche soir, pour rendre un vibrant hommage à l’enfant du pays, Denis Richard.

Plus de 300 personnes ont assisté à cette soirée en hommage à l’un des plus grands auteurs-compositeurs-interprètes acadiens, Denis Richard. Une soirée toute en chansons, à l’image de ce qu’a été sa vie. Pour l’occasion les Zachary Richard, Lina Boudreau, Thomé Young, Sandra Le Couteur, Myriam Arseneau, Jesse Mea, Danny Boudreau et Herménégilde Chiasson se sont relayés sur la scène pour faire revivre celui qui nous a quittés trop tôt.

Le directeur artistique, Danny Boudreau, mentionne que c’est remarquable de voir tous ces artistes réunis pour dire merci à Denis Richard. À la fin de la soirée, les artistes – en parfaite symbiose avec le public – ont interprété Petit-Rocher.

«On a eu des moments forts en émotions toute la soirée.  Petit-Rocher est la chanson phare de Denis et elle a connu à travers le monde. Je retiens de Denis son intégrité et sa résilience. Il n’avait pas de compromis. Il n’a jamais voulu suivre les tendances et les modes. Chaque fois qu’il mettait un mot sur le papier, c’était important.»

Zachary Richard, qui a rencontré Denis Richard au début des années 1990, dit être heureux d’avoir partagé un bout de sa vie avec Denis.

«On était de bons amis et je l’ai vu à plusieurs reprises dans les dernières semaines de sa vie. C’est quelqu’un que j’admirais beaucoup. Il avait un sens d’humour qui ne laisse personne indifférent. Denis avait une force poétique et une finesse dans l’écriture de la langue française.»

La chanteuse de Memramcook, Lina Boudreau, confie que Denis Richard n’avait pas peur d’oser et aller au-delà des limites.

«Je vais faire une version gospel de Si le temps m’est permis de Denis. Je pense aller ouvrir les tiroirs et découvrir des textes de Denis qui n’ont pas été chantés.»

Une cérémonie bien appréciée par la femme de Denis Richard.

«J’avais un peu peur des émotions que j’allais avoir lors de la soirée. Par contre, je me suis rendu compte que j’étais comme portée par tout cet amour qui émanait de l’assistance. On dirait que Denis était là avec nous ce soir. J’ai aimé le moment présent et tous ces artistes qui ont donné leur âme à la chanson qu’ils interprétaient», de confier Nathalie Doré.

Dans le cadre de cette soirée en hommage, le village de Petit-Rocher a baptisé la salle multifonctionnelle de l’endroit au nom de Denis Richard.

Le maire de Petit-Rocher, Luc Desjardins, mentionne que son village n’a jamais nommé un de ses édifices en honneur d’un de ses citoyens.

«Aujourd’hui, les aléas de la vie nous invitent à faire un pas de plus. Autant Denis Richard était un artiste multidisciplinaire, la municipalité refuse d’accepter que son oeuvre s’éteigne avec son décès. Pour marquer sa présence intemporelle parmi nous, le conseil a adopté une résolution en nommant la salle multifonctionnelle au nom de Denis Richard.»

Pour la petite histoire, cette salle était la salle de spectacle préférée de Denis dans toute l’Acadie, indique Mme Doré.

«Je suis très heureuse pour Petit-Rocher et Denis. Il aimait son petit village et voulait finir sa vie à Petit-Rocher. Il sera toujours là.»

Denis Richard a perdu son combat contre le cancer il y a bientôt un an, le 28 août 2017.