Daniel Léger reste bien Groundé

Cinq ans après la sortie de Chaviré, l’auteur-compositeur-interprète Daniel Léger est de retour avec un quatrième album, Groundé. Un premier lancement aura lieu jeudi soir à 20h à l’occasion de l’Oktoberfest des Acadiens à Bertrand.

Comme cela été le cas avec ses albums précédents, Daniel Léger s’est encore permis d’aller à la découverte de nouvelles terres sonores. Cette fois-ci, il s’est laissé influencer par le mouvement «outlaw» de la musique country. Ce courant musical, qui a atteint son apogée au milieu des années 1970 et au début des années 1980, se distingue par une sonorité un peu plus brute.

Le tout a été réalisé par Christien Belliveau dans les studios MRC de Memramcook avec de l’équipement d’enregistrement analogique plutôt que numérique.

«Le son est plus organique parce que ç’a été fait sur ruban.»

Certains morceaux ont aussi été enregistrés en une seule prise.

«Ça me stressait au début, mais on s’habitue. Ce n’est pas quelque chose que j’avais fait auparavant. Le résultat est que des fois ça ne sonne pas tout à fait parfait, mais il y a une certaine authenticité. C’est ça que je trouve intéressant.»

Cinq ans après la sortie de Chaviré, l’auteur-compositeur-interprète Daniel Léger est de retour avec un quatrième album, Groundé. Photo gracieuseté.

Si le son de l’album se démarque de ses prédécesseurs, les textes puisent toujours leur inspiration des mêmes endroits. Le «poète du quotidien» a encore été influencé par l’actualité, l’environnement, la politique et d’autres histoires vécues.

Par exemple, la piste Jean-Baptiste raconte l’histoire de Jean-Baptiste Chevannes, un paysan haïtien qui a mené un mouvement populaire contre l’entreprise agricole, Monsanto.

«J’aime raconter des choses politiques sans que ça devienne politique au premier degré. J’essaie toujours de trouver un moyen de raconter une histoire sans faire la morale. Jean-Baptiste parle d’un simple paysan qui s’est battu contre le géant Monsanto. Ce sont des gens qui m’inspirent.»

D’autres chansons s’avèrent un peu plus personnels et intimes.

«La toune à pape parle de mon père. Tous les jours, il va pêcher des palourdes en face de chez nous. Je le vois les deux pieds dans la vase. J’aime bien cette image.»

Un deuxième lancement aura lieu vendredi au Centre culturel Aberdeen à Moncton.

Kevin Parent et Honeymoon Suite en vedette à Bertrand

Plusieurs autres groupes seront mis en vedette à Bertrand ce week-end. Le spectacle de lancement de Daniel Léger jeudi soir sera suivi par un concert de la jeune formation de Lamèque, Track of Rock.

Vendredi soir, à compter de 20h, la scène sera prise d’assaut par Kevin Parent, High Voltage, un groupe hommage à AC/DC et Sonic 5, un groupe de reprises de succès top 40.

Samedi soir, ce sera au tour du groupe Honeymoon Suite avec la jeune chanteuse Polina Grace, de Vancouver en première partie, de soulever la foule. Highway Stars, une formation hommage à la musique rock des années 1970, mettra fin aux festivités.

Les activités familiales et les grandes dégustations sous le chapiteau seront aussi au rendez-vous samedi et dimanche après-midi de 13h à 17h.