Une exposition et un bel hommage à la mémoire de Jean Pelletier

L’artiste Jean Pelletier n’est peut-être plus de ce monde, mais sa personnalité attachante, la collection d’oeuvres qu’il aura laissées à son décès et son important apport à la culture acadienne ne seront pas oubliés de sitôt.

Sans trop faire de bruit, Jean Pelletier s’est éteint le 20 juillet dernier. Outre une imposante collection de peintures et d’oeuvres d’art qu’il laisse derrière lui, l’artiste aura laissé sa marque en contribuant largement à la création du Village historique acadien, du musée historique du Madawaska et de l’Association des musées du Nouveau-Brunswick.

Une vingtaine de proches du défunt et d’artistes se sont réunis dimanche, à la galerie Pauline-Banville-Pérusse du Centre Maillet à Edmundston, afin de rendre hommage à celui qui est qualifié par plusieurs de véritable bâtisseur de la scène culturelle du Nouveau-Brunswick.

Plusieurs artistes ont tenu à s’exprimer à son sujet en livrant quelques anecdotes savoureuses ou encore en le qualifiant de pilier des ressources historiques au Nouveau-Brunswick.

«Beaucoup de gens ne connaissent pas son parcours professionnel, c’était un être très réservé. Grand travaillant, discret, il ne cherchait pas à être sous les projecteurs», raconte l’artiste-peintre Louise Giroux, qui a bien connu Jean Pelletier.

«C’est un homme qui nous a marqués par sa bonté et son humilité», ajoute celle qui a décidé de mettre sur pied une exposition des œuvres de Jean Pelletier qui se déroule jusqu’au 22 septembre prochain, au Centre Maillet de Saint-Basile.