La Fête au village de Charlo, fidèle au rendez-vous depuis 45 ans

La Fête au village de Charlo est devenue au fil des ans une véritable tradition dans le Restigouche, un festival très apprécié du public en dépit du fait qu’il soit annonciateur de la fin de l’été et de l’arrivée imminente de l’automne.

Bien qu’une activité se déroulera ce jeudi, c’est vendredi qu’aura lieu le lancement officiel de la 45e Fête au village de Charlo.

Et pour marquer le lancement de cette édition anniversaire, le comité organisateur a opté pour une soirée d’humour. Celle-ci mettra en vedette Jass-Sainte et ses «friends», quatre autres humoristes.

«On n’a pas de portion humoristique habituellement à la fête, alors on a pensé en faire une cette année, essayer quelque chose de différent. Et Jass-Sainte est très drôle et très différente», exprime Lisa-Marie Thériault, coprésidente du festival.

L’activité clé du festival, c’est toutefois le marché public – les fameux kiosques sous la tente – qui regroupe près de 80 commerçants, artisans et exposants de toutes sortes. Et pas la peine de chercher une place à la dernière minute.

«Tout est vendu depuis plusieurs mois déjà. Et si j’avais sous la main un deuxième chapiteau où en installer, je crois qu’on pourrait en accueillir tout autant. En fait, on se doit malheureusement de refuser des exposants tellement ça part vite», souligne Mme Thériault.

Outre les kiosques, le festival peut compter sur le retour d’autres valeurs sûres, comme sa compétition de course à pied et son rallye VTT. Le public pourra par ailleurs assister dimanche à des présentations aléatoires du Cirque Stella (échassiers), une activité présentée spécialement dans le cadre du 45e anniversaire du festival.

Afin de souligner le 45e anniversaire du festival, ses organisateurs ont également cru bon de mettre un accent particulier sur les musiciens de la région. Parmi ceux-ci Kevin McIntyre (originaire de Charlo), Izabelle Ouellet, le James Young Band et Shane Larocque.

«On tenait vraiment à faire un clin d’œil à nos talents locaux. C’est bien d’avoir des artistes de l’extérieur, mais en même temps il ne faut pas oublier ceux d’ici non plus. Ça leur donne la chance de performer devant leur monde», ajoute la coprésidente.

Parmi les autres nouveautés, notons la tenue d’une activité pré-festival, soit une journée «holistique» qui mise sur les services de la santé physique, mentale et spirituelle. On parle ici de kiosques touchant certaines professions de la santé, mais également les médecines alternatives, les produits naturels et même de yoga et méditation.

«Cette activité s’est déroulée dimanche dernier, faute de temps et d’espace pour l’inclure dans la programmation régulière, celle-ci étant déjà passablement chargée. Ce fut par contre un beau succès pour une première, si bien qu’on pense l’inclure dans nos événements l’an prochain», souligne Mme Thibeault.

Le festival prend son envol ce jeudi et se termine dimanche.