La grand-messe des Jeunesses musicales du Canada pour la première fois à Edmundston

Double première à Edmundston: les Jeunesses musicales du Canada tiendront leur assemblée générale annuelle pour la première fois dans la capitale du Madawaska. Une première qui aura aussi un rayonnement provincial, puisque grâce à Edmundston, l’organisme musical en sera à son premier séjour au Nouveau-Brunswick.

Une soixantaine de congressistes étaient attendus vendredi et samedi pour ce rendez-vous annuel des Jeunesses musicales, qui célébrera l’an prochain ses 70 ans d’existence. La réunion étalée sur deux jours coïncide également avec le 55e anniversaire du Centre des Jeunesses musicales du Canada d’Edmundston. Évidemment, ceci ne devait pas être passé sous silence, selon la présidente du Centre JMC d’Edmundston, Jessie Guerrette.

«Nous avons prévu ce soir (vendredi) une fête à notre image avec un repas de mets traditionnels, comme du stew, des fèves au lard ainsi que des ployes fournies par le restaurant La Bonne Assiette, qui appartient à ma mère. Il y aura bien sûr un cocktail d’entrée avant et la soirée sera agrémentée de musique traditionnelle et folklorique», souligne Jessie Guerrette.

La portion musicale sera d’ailleurs animée par nul autre que son frère, Jason Guerrette, et ses acolytes.

Ce cinquantenaire plus 5 du Centre JMC d’Edmundston n’est par ailleurs pas étranger au choix des dirigeants de l’organisme d’y tenir sa rencontre annuelle.

Jessie Guerrette, présidente du Centre JMC d’Edmundston – Gracieuseté: Jessie Guerrette

«Lors de la précédente AGA l’an dernier à Port-Cartier au Québec, un petit groupe du Nouveau-Brunswick a discuté de notre 55e anniversaire qui s’en venait à grands pas. Du coup, comme le lieu de la prochaine assemblée – celle de cette année – n’était pas encore choisi, nous avons proposé Edmundston et le conseil a tout de suite accepté», se réjouit Jessie Guerrette qui, en plus d’être nouvellement présidente du Centre d’Edmundston, est également agente de développement pour les sept centres de Jeunesses musicales que compte la province.

Outre les célébrations qui devaient avoir lieu vendredi soir, la journée de samedi sera consacrée au dépôt et à la lecture des bilans ainsi qu’aux autres étapes administratives habituelles. Quatre bénévoles des JMC seront honorés en soirée et les délégués auront la chance de découvrir en primeur deux musiciens qui se produiront au cours de la saison 2019-20.

«C’est une chance pour nous de découvrir ce qui s’en vient à plus long terme. Déjà cette année, nous allons avoir une belle programmation qui va commencer en octobre avec l’opérette La Belle Hélène de Jacques Offenbach, qui sera en tournée partout au Nouveau-Brunswick. D’autres beaux concerts sont également prévus dans les semaines et les mois suivants», mentionne Jessie Guerrette dans un élan d’enthousiasme.

Selon elle, les Jeunesses musicales apportent un vent de fraîcheur dans le paysage culturel partout où ils passent à travers le pays.

«C’est vraiment enrichissant, car ça permet au grand public autant de voir sur scène des nouveaux talents émergents sur la scène nationale et internationale, mais aussi de voir des concerts de qualité et qui sortent des sentiers battus. Les JMC montrent que la musique classique, ça peut être le fun à voir et à entendre, même pour ceux et celles qui s’y connaissent moins en la matière. Je sais déjà que des choses excitantes s’en viennent prochainement et j’ai déjà très hâte de voir tous ces beaux concerts», exprime la jeune femme qui se décrit comme une fière mélomane.

Programmation 2018-19 en bref

Les Jeunesses musicales du Nouveau-Brunswick (JMNB) auront leur part du lion dans la programmation de concerts chapeautés par la maison-mère.

Départ canon avec La Belle Hélène, qui sera présentée du 13 au 25 octobre à Dalhousie, Caraquet, Edmundston, Moncton, Fredericton et Bathurst.

Suivra Instinct de vie avec le pianiste Philippe Prud’homme avec un programme mêlant Rachmaninov, Scriabine et Hamelin. Le concert sera présenté du 9 au 27 novembre à Bouctouche, Dalhousie, Caraquet, Bathurst, Fredericton, Edmundston et Dieppe.

En février, du 1er au 26 deux musiciennes, soit la violoniste Yolanda Bruno et la pianiste Isabelle David, se produiront À coeur ouvert à Edmundston, Dalhousie, Caraquet, Bathurst, Fredericton et Dieppe avec, dans leurs cordes, un menu tout en féminité avec des oeuvres de Clara Schumann, de Lili Boulanger ainsi que de Pauline Viardot-Garcia.

L’Ensemble Ladom fermera la marche de la saison des JMNB avec une série de concerts intitulée Sans frontières. La formation, composée de l’accordéoniste Michael Bridge, du percussionniste Adam Campbell, du pianiste Pouya Hamidi et de la violoncelliste Beth Silver sera de passage du 22 mars au 16 avril à Edmundston, Caraquet, Bathurst, Fredericton, Dalhousie et Dieppe.

De plus, les JMNB offriront des ateliers jeune public tout au long de l’année. Ces ateliers destinés aux enfants âgés de 2 à 12 ans seront offerts à Moncton par Myriam Dionne Poitras, à Fredericton par Justine Koroscil et à Edmundston par Jessie Guerrette.

Les détails de la programmation ainsi que des ateliers jeune public peuvent être consultés sur le site web des Jeunesses musicales du Canada.