Anne-Marie Dupras: comment sortir de sa vie amoureuse de «marde»?

Auteure des livres à succès Ma vie amoureuse de marde et Le compagnon du coeur brisé, Anne-Marie Dupras a inventé un courrier du coeur unique en son genre. Les gens ont besoin à la fois d’amour et d’humour souligne l’auteure, blogueuse et humoriste, de passage au Salon du livre de Dieppe.

Portée par le succès de son livre au titre accrocheur Ma vie amoureuse de marde (Éditions de l’homme), Anne-Marie Dupras a connu un tournant dans sa carrière artistique en 2014. Celle qui a fait beaucoup de scène a emprunté la voie de l’écriture et de la vidéo pour devenir aussi conférencière. Elle s’est tournée vers l’écriture à la suite d’une rupture amoureuse difficile, confie-t-elle.

Quand ses amis lui posaient des questions sur sa vie amoureuse, elle répondait littéralement «c’est de la marde», toujours avec une pointe d’humour. On l’a encouragé à écrire un blogue sur le sujet qui a été abondamment partagé. «J’ai continué à écrire parce que ça me faisait du bien», a raconté l’auteure.

Son premier livre été écrit à partir des textes les plus pertinents et percutants de son blogue. Il rassemble aussi de courts récits inédits, des anecdotes, des conseils et des exercices comme le texte Sortez-vous avec un psychopathe?

«Je voulais quelque chose qui fait du bien comme des petits bonbons parce que les gens qui vont le lire, s’ils sont dans un état comme je l’étais, ont besoin d’amour, mais aussi d’humour», a poursuivi l’auteure qui confie que l’humour l’a sauvée à plusieurs reprises dans sa vie.

Elle a publié trois autres livres, dont un ouvrage sur les filles en humour et un bande dessinée Moments de maman. Elle termine l’écriture d’un cinquième ouvrage qui sera un livre érotique à saveur bisexuelle. Elle donne aussi des conférences inspirées du livre Ma vie amoureuse de marde où elle partage des trucs pour améliorer la vie à deux ou encore défaire les mythes autour du célibat. «Quand ils sont célibataires, beaucoup de gens ont l’impression que leur vie est incomplète. Je leur explique que la vie est beaucoup trop courte pour se mettre sur pause en entendant quelqu’un qui n’existe peut-être pas.»

L’amour ne se trouve pas juste dans les relations de couple. Il se trouve partout. Au fil des années, sa plus grande quête est devenue celle du bonheur et non de l’amour à tout prix.
«J’ai été très malheureuse en couple, j’ai été dans des relations abusives. J’ai compris que le couple ne rime pas toujours avec bonheur, donc ma quête première est devenue celle du bonheur.»
Aujourd’hui, Anne-Marie Dupras est mariée et mère de deux enfants de deux pères différents.
«Avant de rencontrer mon mari, j’ai été avec une fille qui m’a réellement brisé le coeur. C’est à cause d’elle que j’ai écrit le livre. J’étais tombée dans l’idée que j’essaie justement de défaire dans mes conférences, c’est-à-dire que l’amour n’est pas pour moi, que ça fait juste mal et que je ne laisserai plus jamais personne entrer dans ma vie. J’avais décidé de tourner le dos à l’amour.»
Avec l’écriture et ses conférences, elle constate qu’elle peut faire du bien aux gens avec son humour. Elle s’apprête aussi à réaliser une série de capsules vidéo pour rejoindre un plus vaste auditoire. L’auteure invitée au Salon de Dieppe offrira la soirée humoristique Sexe, rire et vin en compagnie d’Anne Godin.

«On s’offre un genre de party de filles où on va rire beaucoup. Je fais un florilège de mes blagues qui font rire particulièrement les filles. On fait des gags sur le sexe, mais du point de vue des femmes», a-t-elle ajouté.

Cette soirée est présentée à l’amphithéâtre du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Dieppe, samedi à 19h, dans le cadre du 28e Salon du livre de Dieppe.