Jean-Marc Couture recrée son «cabanon» sur scène

C’est chez lui, à Atholville, que Jean-Marc Couture a donné le coup d’envoi de la tournée de son plus récent album, Dans mon cabanon.

C’est dans le cabanon derrière la maison de ses parents à Val-d’Amour qu’adolescent, Jean-Marc Couture passait la plus grande partie de son temps, temps qu’il consacrait à faire de la musique avec ses amis.

Ce cabanon a d’ailleurs servi de concept à son dernier album. «Je voulais revenir à la base, à ce que j’aimais faire plus jeune. Et ça, et bien c’était de jouer avec mes chums. Après l’école, on a tous pris des chemins différents. Moi, ce fut d’abord Québec, puis est arrivé Star Académie, la tournée, les albums… Ça n’a jamais arrêté. Quand ça s’est calmé, j’ai senti le besoin de faire un retour aux sources», raconte-t-il.

Comme il ne pouvait retourner dans son cabanon natal, il s’en est construit un plus «moderne» derrière chez lui, un cabanon entièrement retapé en studio d’enregistrement.

C’est dans ce dernier qu’est né en grande partie le deuxième album de l’ex-star académicien, album qu’il dit plus fidèle à sa personnalité que le précédent et qu’il transpose aujourd’hui sur scène dans un décor qui n’est pas sans rappeler…un cabanon.

C’est cet esprit, cette ambiance, que le jeune artiste restigouchois a mis sur disque et veut maintenant recréer sur scène avec sa toute nouvelle série de spectacles.

«Je suis tellement content. Ça fait longtemps que j’attends ce moment-là, de monter sur scène pour cette tournée. Commencer ma tournée ici, chez moi à Atholville, c’est le meilleur endroit que je pouvais imaginer», a confié le musicien en entrevue au journal.

Et pour cette première, la population du Restigouche a bien répondu puisque la Salle Alma d’Atholville affichait pratiquement complet.

Pour la tournée, celui-ci peut d’ailleurs compter sur deux musiciens et amis d’enfance avec qui il s’amusait autrefois dans son cabanon, soit les frères Patrick (guitare) et Jacques (basse) Dugas de Campbellton qui, eux aussi, roulent leur bosse dans ce métier depuis quelques années.

Pour sa tournée, Jean-Marc Couture sera accompagné, de deux amis d’enfance, les frères Patrick et Jacques Dugas, avec qui il a joué de nombreuses heures… dans son cabanon. – Acadie Nouvelle Jean-François Boisvert

«C’est une belle réunion pour nous. Et pour ce qui est de notre batteur – Ben Courcy –, il fait maintenant partie de la famille. Il a même attrapé l’accent», lance-t-il à la blague.

Pour ce qui est du répertoire, avec deux albums solos et les moments forts de l’expérience Star Académie, il commence à prendre de l’expansion. Et par-dessus cela, il y a toujours quelques reprises de chanson qu’affectionne tout particulièrement l’artiste.

Au point de vue personnel, son dernier album et la tournée qu’il vient d’entamer représentent deux accomplissements dont il est particulièrement fier. Car depuis la fin de l’aventure de Star Académie, celui-ci a pris entièrement la destinée de sa carrière en main, de la production jusqu’à la gérance. «Je ne suis pas le plus grand des gérants, mais c’est moi qui fais mes propres choses, mes propres choix. C’est moi qui appelle les salles pour «booker» mon spectacle, qui négocie les contrats. J’ai appris les rouages du métier et j’en suis vraiment fier parce que ça fonctionne bien jusqu’ici», exprime-t-il.

La tournée Dans mon cabanon qui démarre au Nouveau-Brunswick comptera une demi-douzaine de spectacles au total. La portion québécoise aura lieu en 2019.

Après Atholville, la tournée s’arrêtera à Saint-Jean vendredi puis sera à Miramichi samedi. Le groupe se produira par la suite à Petit-Rocher (3 novembre) puis à Dieppe (16 novembre).