Hôtesses d’Hilaire: l’opéra-rock Viens avec moi enfin sur scène

Après la sortie de l’album Viens avec moi au mois de mai, les Hôtesses d’Hilaire s’apprêtent à monter sur scène pour présenter leur opéra rock du même nom au Québec et au Nouveau-Brunswick.

La grande première de l’opéra-rock aura lieu au Club Soda de Montréal, en spectacle d’ouverture du Coup de cœur francophone. Le surlendemain, les Hôtesses d’Hilaire et leur entourage seront à Moncton (samedi) sur la grande scène du Théâtre Capitol.

Mis en scène par le Théâtre du futur avec une scénographie de Michel Fordin, ce spectacle comporte des projections de Kevin McIntyre. Sur scène, en plus des Hôtesses d’Hilaire, on retrouvera les Hay Babies, Anna Frances Meyer (Les Deuxluxes), la comédienne Diane Losier et le comédien-chanteur Robin-Joël Cool. On parle d’une douzaine de personnes sur scène et une équipe de 18 personnes sur la route, un spectacle d’une ampleur rarement vu Acadie.

Viens avec moi est probablement le premier opéra rock de l’histoire musicale de l’Acadie. L’album est en lice pour un prix dans la catégorie rock au Gala de GAMIQ (Musique indépendante du Québec).

Dès la formation du groupe, voilà près de neuf ans, l’idée de faire un tel projet germait déjà dans la tête de Serge Brideau, parolier de la majorité des chansons du groupe. Le groupe a aussi le grand avantage d’avoir une présence scénique très théâtrale lors de ses spectacles. Le projet d’opéra rock a mûri au fil des années et des albums pour enfin se retrouver sur scène dès novembre.

Viens avec moi est une œuvre critique qui questionne la notion du succès, d’authenticité et d’exploitation commerciale sur un fond de rock psychédélique. L’opéra rock plus grand que nature des Hôtesses d’Hilaire raconte les trajets parallèles d’un groupe de musique alternatif acadien et d’un jeune homme participant à une émission de télé-réalité musicale, fortement inspiré du parcours de Wilfred LeBouthillier. L’histoire se situe à Tracadie en passant par Edmundston.

Le spectacle sera présenté aussi à la Salle Léo-Poulin à Edmundston, le 14 novembre au Théâtre Impérial de Québec le 15 novembre et au Centre culturel de Caraquet le 17 novembre.