La FrancoFête en Acadie en mode international

La 22e FrancoFête en Acadie qui se déroule du 6 au 11 novembre à Dieppe et Moncton accueille plus de 500 artistes et artisans de divers domaines des arts de la scène, dont 20 diffuseurs et programmateurs de l’Europe. C’est peut-être un peu moins qu’en 2017, mais c’est de la grande qualité, assure la nouvelle coordonnatrice de la SPAASI, Clotilde Heibing.

Chaque année, la FrancoFête reçoit une délégation étrangère sous l’égide de la Stratégie de promotion des artistes acadiens sur la scène internationale (SPAASI). Ces professionnels du monde des arts viennent apprécier l’évolution de la scène artistique de l’Acadie et de la francophonie canadienne. Pour plusieurs, c’est l’occasion d’inviter des artistes d’ici à se produire dans leur festival ou encore dans leur réseau de salles de spectacle. Beaucoup d’entre eux ont déjà accueilli des artistes de l’Acadie.

Cette année, la FrancoFête reçoit 20 professionnels de l’industrie des arts de la scène (diffuseur, programmateur, producteur, journaliste, agent, etc.) de la France, de la Suisse et de la Belgique. En 2017, la FrancoFête avait accueilli 30 délégués de l’international. Cette diminution est liée à l’arrivée tardive de la nouvelle responsable de la SPAASI, Clotilde Heibing.

«Nous avons eu même plus financement. Mais comme j’ai pris mes fonctions il y a seulement quatre semaines, ça s’est un peu précipité et on n’a pas eu le temps de faire autant de démarchage que les années précédentes. On a des délégués de très grande qualité. La moitié sont nouveaux et nous nous sommes assurés d’avoir des gens qui pouvaient nous apporter de nouvelles occasions», a déclaré Mme Heibing.

Les responsables de la SPAASI se sont donné comme objectif de maximiser les investissements. Déjà, le retour sur l’investissement est assez bon, soit l’équivalent de 5$ en devise pour chaque 1$ de financement. Cet argent est généré par les tournées des artistes et divers projets à l’étranger. Depuis 2011, ils ont répertorié 65 artistes acadiens exportateurs, dont 28 au cours de la dernière année. Tous ont reçu un appui en commercialisation de la Stratégie qui multiplie ses actions tout au long de l’année, la FrancoFête étant l’un des événements phares de leur plan d’exportation.

Au-delà de la musique, la SPAASI entend élargir son champ d’action aux six autres disciplines artistiques qui sont le théâtre, les arts visuels, le cinéma, la littérature, la danse et le cirque. La responsable de la SPAASI convient que certains secteurs exigent un peu plus de moyens. Les formes d’échanges avec les diffuseurs européens peuvent prendre plusieurs formes, que ce soit des tournées, des participations à des salons, des festivals, des coproductions ou des partenariats au travers d’universités.

«Le but est d’éviter que nos artistes, pour vivre de leur art, soient obligés de s’exiler et vivre ailleurs qu’en Acadie», a ajouté celle qui a travaillé dans le domaine du marketing en France avant de s’installer à Moncton. Elle considère que l’art a besoin d’une approche économique, de développement de marché et de marketing.

«Quand on exporte nos artistes acadiens, on les met en concurrence avec le monde entier et il faut être prêt à ça. Il faut avoir fait un travail de marketing, de développement et de compréhension des marchés cibles pour pouvoir se démarquer et être entendu sur la scène internationale. Il n’y a pas de honte à développer des moyens marketing au service de l’art.»

Selon celle-ci, l’art acadien a littéralement «le vent en poupe».

«Il y a vraiment un auditoire pour la francophonie hors pays majoritairement francophone et il y a une appétence pour ça.»

La nouvelle responsable de la SPAASI, Clotilde Heibing. – Gracieuseté

Activités ouvertes au public

En plus des activités réservées aux professionnels de l’industrie, le marathon des arts de la scène francophone de l’Atlantique propose une série d’extraits de spectacle ouverts au public. L’intégral de la pièce de théâtre Les préliminaires du jeune dramaturge acadien Xavier Lord-Giroux donnera le coup d’envoi à la FrancoFête mardi au Centre des arts et de la culture de Dieppe. Mercredi en après-midi, le public pourra assister à une sélection de vitrines à la Caserne à Dieppe. On y présentera un extrait de la pièce J’taime encore des productions Écoumène, le chanteur Marc-Antoine Beaudoin, la chanteuse originaire de l’Ontario Céleste Lévis (La Voix) et la formation fusion-folk Early Spirit. Plus tard en soirée, La Caserne accueillera un groupe de la Suisse, Les fils du facteur et l’inimitable Marc à Paul à Jos.

Le Théâtre Capitol offrira deux séries de spectacles variés. Dès jeudi, le théâtre du centre-ville de Moncton accueillera le groupe français Splendor in the Grass, la chanteuse Audrée Basque-Goguen, la danseuse Jalianne Li, la chanteuse Amé, Jules Nectar, Christine Melanson et The Lost Fingers. Vendredi, ce sera au tour de Caroline Savoie et de Guillaume Arsenault d’offrir un cercle d’auteurs-compositeurs dans une nouvelle formule duo. Par la suite, les artistes Bonbon Vodou, Sara Dufour, Wilfred Le Bouthillier, Raton Lover et Joseph Edgar seront en spectacle. Durant la matinée de vendredi à compter de 9h, la FrancoFête présentera une série d’extraits de spectacles pour les enfants du primaire à la Salle Jeanne-de-Valois.