David Myles repart de la FrancoFête les bras chargés de prix

C’est un grand départ pour David Myles qui a récolté quatre des neuf prix remis à la FrancoFête en Acadie. Espérons que ses valises sont prêtes puisque l’auteur-compositeur-interprète originaire de Fredericton sera appelé à voyager au Canada et en France au cours des prochains mois.

David Myles a littéralement séduit les diffuseurs de la FrancoFête qui lui ont décerné quatre récompenses, dont le prix Assomption-Vie- Radio-Canada qui lui permettra d’entreprendre une tournée de 12 spectacles dans les Provinces atlantiques.

«C’est comme un but pour moi de faire des tournées comme ça. Je viens du Nouveau-Brunswick et d’avoir la chance de faire des spectacles partout aux Maritimes et de rapprocher le monde du Nouveau-Brunswick, c’est génial. Cette confiance que le monde francophone m’a donnée est incroyable pour moi et c’est quelque chose qui est plus grand que ma carrière», a déclaré David Myles, un francophile assumé.

Celui qui a lancé son premier album en français Le grand départ en septembre se rendra aussi en Ontario, au Québec et en France. Il a mis la main sur le prix RADARTS-RIDEAU, le prix RADARTS-RÉSEAU-ONTARIO et le prix Marc-Chouinard-Festival Pause Guitare à Albi en France. Tous ses souhaits se sont donc réalisés en une soirée.

«Je veux montrer à mes amis anglophones que la vie est plus intéressante si on apprend d’autres langues et si on écoute de la musique dans toutes les langues», a-t-il poursuivi.

Les lauréats

La FrancoFête a couronné cinq autres artistes de l’Acadie lors du banquet de clôture, samedi soir, à Dieppe. Ces distinctions visent à accroître la circulation des artistes au pays et à travers le monde. Après ce véritable marathon des arts de la scène de cinq jours, les diffuseurs retournent dans leur région avec un regain d’énergie et d’enthousiasme et la tête pleine d’idées, a affirmé le président de RADARTS et de la FrancoFête, François Albert.

«Encore une fois, on peut qualifier la FrancoFête de grand succès», a soutenu M. Albert devant les 175 artistes et artisans de l’industrie des arts de la scène.

Les Productions DansEncorps ont reçu le Prix RADARTS-ROSEQ pour leur spectacle Respire par le nez créé par Chantal Cadieux. La troupe reçoit donc une invitation à participer aux Rencontres d’automne du Réseau des organisateurs de spectacle de l’est du Québec.

«Ça veut dire que le spectacle va peut-être avoir une plus longue vie et je trouve que c’est ce qui est important parce qu’on investit tellement de temps et d’énergie dans une création et surtout que c’est un hommage à Judith Hamel, ça va faire durer sa vie plus longtemps. Si je peux le présenter de nouveau dans un autre réseau, il y aura plus d’enfants qui auront la chance de vivre ça et ça va donner du travail aux danseurs de l’Acadie», a confié la chorégraphe visiblement émue.

Christine Melanson et Caroline Savoie du Nouveau-Brunswick, ainsi que Jacques Surette et Mary Beth Carty de la Nouvelle-Écosse ont également été récompensés lors du banquet. La chanteuse et violoniste Christine Melanson, qui a participé aux Rencontres qui chantent et qui a présenté sa première vitrine officielle à la FrancoFête, a reçu le prix RADARTS-Réseau des Grands espaces.

«J’ai déjà un intérêt de faire des spectacles dans l’Ouest parce que l’Ouest occupe une place spéciale dans mon coeur parce que c’est là que ma première pièce de théâtre a été présentée. J’ai toujours été très curieuse de ce qui se passe dans l’Ouest», a exprimé la chanteuse et violoniste qui commence à avoir le vent dans les voiles avec son nouveau projet solo. Elle entrera bientôt au studio de George Belliveau en vue de lancer un album au printemps.

Caroline Savoie a été invitée à se produire en Suisse en remportant le Prix Marc Chouinard-festival Voix de Fête. Ulrich Schuwey est ravi de voir l’immense travail parcouru par la jeune Acadienne depuis toutes ces années. «Je ne suis jamais allée en Suisse et je suis vraiment contente et en plus c’est le prix Marc Chouinard», a souligné Caroline Savoie.

Jacques Surette qui en est à sa deuxième participation à la FrancoFête, même s’il n’a que 18 ans, a obtenu le prix du Haut des airs Canada de la SACEF. Il ira donc se produire à la Place des arts à Montréal, avec trois autres jeunes auteurs-compositeurs-interprètes de différentes régions du pays.

«C’était tellement une belle semaine. Ça va être la première fois que je vais me rendre à Montréal et c’est juste récemment que je commence à voyager beaucoup à cause de la musique», a exprimé le chanteur et guitariste qui s’apprête à enregistrer son premier album avec Lisa LeBlanc à la réalisation.

Mary Beth Carty du Cap-Breton a remporté le Prix RADARTS-GRANBY. «Je suis surprise. Le français est ma troisième langue, mes ancêtres étaient gaéliques. J’ai passé une super belle semaine à la FrancoFête», a commenté la chanteuse, anciennement du duo Bette & Wallet.