François Bergeron: un «craie-ateur» pas comme les autres

Avez-vous déjà tracé, quand vous étiez enfant, un jeu de marelle dans la cour d’école ou simplement dessiné à la craie sur le sol? François Bergeron, lui, s’amuse avec ce médium d’art visuel depuis 20 ans. En fait, il donne littéralement vie à la craie en produisant des fresques devant public tout en narrant un conte accompagné de musique. Flyé, vous dites?

Peu de gens savent manier les craies aussi habilement que François Bergeron. Qu’elle soit de la taille d’un crayon ou grosse comme une brique, cet outil n’a plus de secret pour lui. Visionner sur le web les quelques extraits vidéo le montrant à l’oeuvre en donne une stupéfiante démonstration.

En entrevue par vidéoconférence avec l’Acadie Nouvelle, l’artiste québécois habitant à Stanstead en Estrie, dit avoir découvert l’art de la craie en 1996, au cours d’un voyage aux États-Unis.

«J’ai vu un homme réaliser de grandes oeuvres dans la rue, entouré de gens, et j’ai tout de suite été attiré. L’année suivante, j’ai suivi différentes formations au Michigan et j’ai commencé à me produire en spectacle dans les écoles ainsi que dans les églises. Je me suis lancé à temps plein là-dedans en 1998.»

Depuis, François Bergeron a fait le tour du monde grâce à son savoir-faire qu’il a décanté, entre autres, dans Le Chef d’Oeuvre, un spectacle racontant l’épisode pendant lequel Jésus-Christ calme la tempête sur le lac de Tibériade.

«Je suis notamment allé à Beyrouth au Liban et je l’ai également fait à Time Square, à New York. C’était vraiment spécial de voir la réaction du public», souligne celui qui se surnomme désormais l’Artiste à la Craie et qui a déjà présenté sa création scénique chez nous plus tôt cette année, au Centre des arts et de la culture de Dieppe.

De Beyrouth à Sheila, il y a bien un océan et plusieurs kilomètres, que François Bergeron franchira cette fin de semaine pour venir à la rencontre de l’Acadie avec son autre spectacle – de Noël celui-là – intitulé La p’tite boîte à souliers. En plus de Sheila, le «craie-ateur» québécois se produira à Lamèque ainsi qu’à Bertrand.

«Mon spectacle met en scène Emma, une dame âgée qui tombe sur une vieille boîte à souliers en fouillant dans son grenier. Il y a plein de choses dedans et du coup, ça réveille en elle beaucoup de souvenirs. Comme c’est durant la période des Fêtes, ça l’incite également à retrouver le vrai sens de Noël», indique l’artiste, qui sera accompagné sur scène par son ami pianiste François Morin.

«Je me laisse beaucoup guider par sa musique. Si je lui demande de me jouer un peu plus de pluie, il le fait et ç’a une incidence sur la fresque que je crée. Plus il en met dans ses notes, plus j’en mets avec mes craies. Nous travaillons vraiment bien ensemble. Et pourtant, il n’a jamais vu mes toiles, car il est aveugle!», souligne l’artiste et conteur qui dessinera sur une toile de 17 pieds.

Autre fait inusité, le spectacle ne compte qu’un seul personnage, et ce n’est pas le fruit du hasard.

«Quand j’écoute une émission à la télé et qu’il y a plus que quatre personnages différents, je m’y perds complètement!», lâche le sympathique et énergique dessinateur dans un grand éclat de rire.

La p’tite boîte à souliers fait également l’objet d’un livre-DVD publié tout récemment aux Éditions Exit.

«C’est un peu la cerise sur le sundae de l’aventure. Ça m’a pris deux ans à concocter le livre. C’est une belle carte de visite pour mon spectacle. Les dessins ainsi que les images du DVD ne sont pas tout à fait les mêmes, mais ça donne une bonne idée de ce que je suis capable de faire», déclare-t-il, en ajoutant qu’il amènera avec lui des exemplaires de son bouquin-disque lors de ses trois spectacles au Nouveau-Brunswick.

François Bergeron présentera La p’tite boîte à souliers samedi, à 15h30, en l’église Notre-Dame-de-la-Salette de Sheila, puis dimanche à 13h, en l’église Notre-Dame-des-Flots de Lamèque de même qu’à 18h, en l’église Saint-Joachim de Bertrand. Les trois spectacles sont gratuits et ouverts à toute la famille, précise François Bergeron.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de François Bergeron, ou encore sur sa page Facebook (L’Artiste à la Craie).