La Belle et la bête: la distribution est dévoilée

Accompagnés d’une quinzaine de musiciens de l’orchestre Tutta Musica, plus de 40 interprètes monteront sur la scène du Théâtre Capitol à Moncton afin d’incarner la comédie musicale Beauty and the Beast (La Belle et la bête). Josée Boudreau et Mélanie LeBlanc figurent par les comédiens qui ont obtenu des rôles principaux dans ce conte classique.

Les producteurs de la comédie musicale ont dévoilé, mercredi, une grande partie de la distribution qui donnera vie à la célèbre histoire d’amour qui tend à démontrer qu’il ne faut pas se fier aux apparences et que la bonté va bien au-delà de la beauté. La plupart des acteurs ont des origines dans les Maritimes. En plus des rôles principaux, le spectacle comprendra un ensemble de près de 30 chanteurs, comédiens et danseurs locaux. Le metteur en scène Marshall Button et le directeur musical Antonio Delgado ont réalisé 200 auditions aux quatre coins de l’Atlantique et à Toronto afin de choisir les acteurs. Ils ont eu l’embarras du choix et reçu plusieurs candidatures pour chacun des rôles. C’est un beau problème, conviennent-ils. Après quatre comédies musicales au Théâtre Capitol, de plus en plus d’acteurs démontrent de l’intérêt et y voient une belle occasion professionnelle, considère Marshall Button.

«On a pensé avoir moins de comédiens, mais la qualité du talent qui nous a été présenté était formidable cette année», a exprimé le metteur en scène.

À cette distribution s’ajouteront possiblement quelques rôles joués par des enfants qui raconteront l’histoire au début du spectacle. Le metteur en scène entend aussi incorporer un soupçon de magie dans le spectacle. Les comédiens ne voleront certainement pas comme dans Mary Poppins puisque l’histoire ne l’exige pas, mais la magie sera au rendez-vous, assure Marshall Button.

Les personnages de Belle et de Beast seront incarnés respectivement par Emma Rudy et Callum Lurie. Ces deux jeunes artistes basés à Toronto sont voués à un avenir prometteur, soutient le metteur en scène.

«On a eu plusieurs candidats et les deux sont au début de leur carrière. C’est évident que déjà, ils sont nés pour être de vraies étoiles. On regardait les auditions par vidéo et quand on voit ces deux-là, il y a un élément difficile à expliquer que j’appellerais, «le star quality», qui existe chez une personne sur 100. Ce n’est pas tout le monde qui a ça.»

Le Théâtre Capitol en sera à sa quatrième comédie musicale anglophone après The Sound of music, Oliver! et Mary Poppins. La comédienne de Moncton Mélanie LeBlanc, qui a été de la distribution de toutes ces productions, est ravie de remonter sur la scène du Capitol pour personnifier Babette – un rôle différent de Mary Poppins qu’elle a joué à l’hiver 2018.

«Je suis vraiment excité de ce rôle parce que Beauty and the Beast est une autre histoire qui m’a fait rêver quand j’étais petite. Je suis aussi contente comme comédienne parce que c’est différent de Mary Poppins. Babette est plus énervée dans le jeu et l’exagération. Je vais pouvoir m’amuser dans ce rôle et j’aurai un accent différent. C’est un personnage plus dans le dialogue que la chanson, donc je pourrai plonger à fond dans mon côté comédienne.»

Josée Boudreau en est à sa troisième comédie musicale avec le Théâtre Capitol. La chanteuse d’expérience établie à l’Île-du-Prince-Édouard est heureuse de revenir dans sa région natale (Shediac) pour jouer dans une comédie musicale. Elle a déjà incarné Belle à deux reprises dans d’autres productions, mais cette fois-ci, ce sera dans la peau de Mrs. Potts qu’on la retrouvera.

«Typiquement, c’est un rôle qui est joué par une comédienne un peu plus vieille. Alors quand Marshall Button m’a offert le rôle, j’étais un peu surprise. Après avoir parlé avec lui de l’interprétation du personnage, on s’est entendu pour faire quelque chose de différent. On aimerait que ce soit un personnage de mère un peu plus jeune. C’est intéressant de faire quelque chose de différent afin de donner une interprétation unique de la pièce.»

Elle précise que le spectacle comprend plusieurs chansons du film, mais aussi certaines pièces qui ont été écrites juste pour la comédie musicale. Dans la distribution, on retrouve aussi notamment Curtis Sullivan de Dalhousie, Andrew McAllister de Quispamsis, Matt Raffy et Blair Lawrence de Moncton. Beauty and the Beast prendra l’affiche au Théâtre Capitol, du 23 février au 3 mars 2019. Six représentations sont prévues.