Le Noël en folie d’Annie Blanchard, Maxime Landry et Laurence Jalbert

Avec Maxime Landry, Laurence Jalbert et Annie Blanchard, difficile de penser que Noël pourrait être plate. Au contraire: ces trois-là s’entendent comme larrons en foire, assure l’Acadienne du trio, et se lâchent lousses depuis qu’ils ont commencé à monter leur spectacle, l’été dernier. Même qu’ils rient tellement, avoue-t-elle, qu’ils se font parfois rappeler à l’ordre par leur équipe technique. Que le spectacle s’appelle Symfolies de Noël, ça va donc de soi…

L’idée d’un spectacle et d’une tournée de Noël trottait dans la tête du trio depuis déjà un an. Si Maxime Landry et Laurence Jalbert sont habitués à l’exercice, c’est un peu moins le cas pour Annie Blanchard.

«Je n’ai pas donné beaucoup de spectacles durant le temps des Fêtes au cours de ma carrière. J’en ai fait quelques-uns, notamment à l’Oratoire Saint-Joseph avec Maxime et plusieurs autres artistes il y a quelques années. Mais une “tournée” comme tel, je n’en n’ai jamais fait, même si j’adore faire des spectacles de Noël et que j’ai toujours rêvé d’en faire plusieurs, comme mes amis Maxime et Laurence», révèle Annie Blanchard.

C’est d’ailleurs en faisant état de ces mêmes sentiments entre deux spectacles de La Caravane Country conduite par Laurence Jalbert et dont Maxime Landry ainsi qu’elle-même font également partie que Symfolies de Noël est né.

«Laurence m’a dit: “C’est pas compliqué, on va s’en monter un spectacle ensemble!”. On était dans les Laurentides en plein été; il devait être deux heures du matin. C’était un peu irréel, mais en même temps, Maxime a embarqué tout de suite dans l’idée et on a commencé à chanter quelques bouts de chansons de Noël ensemble. Ç’a tout de suite fonctionné.»

Au cours des derniers mois, le trio s’est mis sérieusement au travail et, encore là, sur la route avec La Caravane.

«Nous avons établi le répertoire et commencé à pratiquer pendant que nous étions en tournée. Comme c’était notre directrice de tournée qui nous conduisait, ç’a facilité les choses. Nous avons créé le spectacle de A à Z à trois, des arrangements à la mise en scène. Nous sommes aussi entourés d’une belle grosse équipe qui a le même enthousiasme que nous», souligne Annie Blanchard.

Beaucoup de rires et quelques larmes

En plus d’être nettement country, le spectacle Symfolies de Noël – qui sera présenté à Caraquet (à guichets fermés) jeudi, à Memramcook vendredi et à Edmundston samedi – passera par toute la gamme des émotions, soutient Annie Blanchard en se gardant toutefois d’en dévoiler les fins détails.

«Ce que je peux dire, c’est qu’on va rire beaucoup. Mais il va aussi y avoir des moments plus émouvants. Nous allons offrir bien sûr quelques airs de Noël et du temps des Fêtes, mais nous allons aussi chanter quelques chansons du temps ordinaire qui ont meublé notre enfance et qui ont contribué à faire de chacun de nous les artistes que nous sommes aujourd’hui.»

Le fait que les trois aient en commun d’avoir chanté dans des chorales des Fêtes lorsqu’ils étaient plus jeunes rend l’aventure de Symfolies de Noël d’autant plus palpitante, souligne la chanteuse native de Maisonnette.

«Ça, combiné au fait que nous nous entendons super bien ensemble, c’est vraiment spécial et ça fait en sorte que le spectacle est vraiment bien rodé, même si nous comptons nous permettre plusieurs moments d’improvisation», atteste-t-elle.

Les trois spectacles au Nouveau-Brunswick seront présentés à 20h. Le trio présentera également Symfolies de Noël à divers endroits au Québec au cours des prochaines semaines.

Le spectacle est présenté dans le cadre de la série Coup de cœur francophone.