Un musée d’art contemporain «d’envergure nationale» à Moncton?

Dieppe et Moncton se rallient derrière l’idée de créer un musée d’art contemporain dans la métropole du Sud-Est. Le projet sera bientôt à l’étude.

Ce musée «d’envergure nationale» exposerait des œuvres datant des années 1960 jusqu’à nos jours. Ce projet conjoint entre les deux municipalités en est encore au stade embryonnaire et rien n’assure pour le moment qu’il se concrétisera.

La Ville de Moncton a accordé lundi 25 000$ destinés à financer une étude de faisabilité. La Ville de Dieppe devrait en faire de même prochainement. Le gouvernement provincial et Patrimoine Canada se partageront le reste de la facture, estimée à 85 000$.

«Le but de cette étude sera d’estimer les coûts d’opération, d’identifier le lieu potentiel à Moncton ou à Dieppe, mais aussi de préciser la mission de l’établissement et d’analyser les modèles d’autres musées à travers le pays», détaille Joanne Duguay, l’agente de développement culturel à la Ville de Moncton.

Un organisme sans but lucratif appelé Atlantique Image Art a été créé spécialement pour mener à bien ce projet. Il rassemble autour de la table des gestionnaires d’institutions culturelles tels que René Légère, directeur du Centre Aberdeen et Daniel Chiasson, directeur de la galerie Art-Artistes située à Dieppe, mais aussi des artistes de la région, avec Annie France Noël et Paul Édouard Bourque.

Daniel Chiasson souhaite depuis longtemps voir ce projet devenir réalité. Il estime qu’un tel établissement stimuler la création dans ce domaine artistique. «On a besoin d’un musée d’envergure nationale pour accueillir toute la création qui est faite et permettre au public d’être en contact avec ce que les artistes peuvent pondre», dit-il

Un musée d’art contemporain offrirait une nouvelle vitrine aux artistes visuels. «Il faut encore beaucoup travailler pour faire connaître ce monde-là. La région est très reconnue pour l’écriture ou la chanson, mais il y a encore du chemin au niveau des arts visuels.»

L’appel d’offres sera bientôt lancé et un rapport devrait être présenté au printemps 2019. «On en saura plus sur les prochaines étapes une fois que l’étude aura été menée», note Mme Duguay.