Une année qui promet pour des artistes acadiens

Que réserve 2019 à nos artistes? N’en tenant qu’à ceux à qui nous avons parlé, le menu sera haut en couleur dans les prochains mois!

Soleil et Noël pour Annie Blanchard

La chanteuse acadienne native de Maisonnette reprendra sous peu la route pour sa tournée solo Welcome Soleil. La tournée est issue de son plus récent album du même nom et dans lequel elle reprend des succès francophones tels que C’est la saison, Travailler c’est trop dur, La 20, J’suis ton amie et plusieurs autres, sans oublier Évangéline, sa chanson porte-bonheur qu’elle a réendisquée pour l’occasion.

La jeune femme remontera également à bord de La Caravane Country avec Laurence Jalbert et Maxime Landry au cours de l’été. Avec ses deux comparses, elle devrait aussi entrer en studio pour enregistrer un album de Noël qui s’inscrira dans la lignée de leur spectacle Symfolies de Noël, présenté pour la première fois au cours des derniers mois au Québec et en Acadie et qui a connu un vif succès. Le disque devrait sortir à l’automne. L’interprète acadienne nous confie également qu’elle souhaite enregistrer un album EP de chansons country originales en anglais. D’autres projets flottent dans l’air, mais la chanteuse se garde d’en révéler davantage pour le moment.

Shaun Ferguson: l’Europe au menu

La France et le Danemark attendent le guitariste et compositeur de Caraquet. Mais avant, Shaun Ferguson parcourra dans les prochains jours diverses salles du réseau culturel anglophone de la province. En février, il s’envolera pour l’Italie et la France. Il refera un saut dans la patrie de nos ancêtres en avril pour quelques semaines. Il se rendra de nouveau en Europe à la fin août pour une tournée dans l’est du continent qu’il débutera par le Danemark. À travers tout ça, Shaun Ferguson se produira en spectacle dans les salles membres du Radarts, en plus de visiter quelques autres provinces canadiennes. Beau menu en perspectives pour celui dont le deuxième album, Résilience, a été acclamé par la critique et déjà couronné de nombreux prix.

Amélie Hall: un troisième album et de nombreux autres projets

La chanteuse originaire de Tracadie pensait se la couler plus douce cette année, après une année 2018 fort occupée et auréolée de reconnaissances de toutes sortes. Eh bien, force est d’admettre qu’Amélie Hall est victime de son succès. Car depuis le Gala Country de septembre – où elle a remporté trois prix – le téléphone ne dérougit pas.

«Finalement, je vais faire encore des spectacles de ma tournée Cultiver l’amour. Mais je vais aussi me permettre quelques pauses stratégiques, notamment pour l’écriture de mon troisième album.»

Un saut dans la capitale du country, Nashville, est également prévu au courant de l’année afin de commencer l’élaboration de nouveaux projets et de certains autres laissés en plan. De plus, sa chaîne Stingray sera bientôt lancée et sera disponible tout au long de l’année. «J’ai aussi plusieurs passages à de belles émissions de télé qui s’en viennent. Je commence enfin à entrer dans les grands médias et j’en suis très heureuse», confie Amélie Hall.

Transition et continuité pour Daniel Léger

Avec une fin d’été et un automne 2018 marqué par le lancement de divers projets, l’auteur-compositeur-interprète et cinéaste de Bouctouche entend poursuivre sur sa lancée. Son plus récent album, Groundé, sorti à la fin août, ainsi que son plus récent documentaire, Les artisans de l’atelier, l’amèneront à faire de nombreux déplacements dans les Maritimes de même qu’en Louisiane au cours de l’année.

«C’est une année qui s’inscrira dans la conitnuité pour moi. Je vais faire une tournée maritimes pour Les artisans de l’atelier et mon documentaire sera diffusé le 18 mars sur la chaîne Unis télé. Je vais également participer au Congrès mondial acadien 2019. Ça va être une belle année.» L’artiste, qui s’est joint en avril à l’organisme Place aux compétences, donnera différents ateliers de création vidéo et musicale dans les écoles au cours des prochains mois. Continuité et transition aussi, car Daniel Léger a décidé de mettre sa Grange du Chaviré à vendre. «Ç’a été une belle expérience pendant cinq ans, mais j’avais envie de réaliser d’autres projets», souligne-t-il.