Vishtèn débarque à Moncton avec son nouveau spectacle

Après avoir parcouru le monde, le groupe Vishtèn dépose ses valises à Moncton afin d’offrir son nouveau spectacle Horizons tiré de son sixième album qui propose une collection de pièces d’inspirations traditionnelles teintées de nouvelles sonorités rock et indie-folk.

À l’aube de son 15e anniversaire, le trio de l’Île-du-Prince-Édouard composé de Pascal Miousse, de Pastelle et Emmanuelle LeBlanc, donne un coup de fraîcheur à la musique traditionnelle française, acadienne et celtique. Cette formation qui a présenté plus de 2000 concerts sur trois continents est la preuve vivante que le trad ne s’écoute pas seulement durant la période des fêtes.

«Nous sommes la preuve qu’on peut jouer partout à l’année. Il y a plein de festivals celtiques, folk et world. En Europe, il y a beaucoup de monde et il y a une belle connexion avec le public», a déclaré Pascal Miousse en entrevue à l’Acadie Nouvelle.

Avec son 6e album Horizons, il fusionne la musique celtique et acadienne, avec des mélodies accrocheuses en y ajoutant une touche moderne de rock et de divers styles. Après une tournée de lancements au Québec cet automne, le groupe présente son nouveau spectacle au public de la région de Moncton pour la première fois, avant de s’envoler vers le Royaume-Uni. Un seul spectacle est prévu au Nouveau-Brunswick cet hiver. Tout en restant fidèle à son style, Vishtèn s’est permis d’évoluer au fil des années.

«Nous avons exploré un peu plus de sonorités avec ce nouvel album. On utilise des instruments comme le piano et la guitare électriques qu’on n’avait pas utilisés vraiment avant. Nous avons voulu ouvrir et aller en dehors de la boîte avec Vishtèn. Je pense que le public ne sera pas étonné, mais on a plein de petites surprises au niveau des sonorités qui ont évolué avec les années», a-t-il poursuivi.

En plus des chansons de son 6e opus, le trio revisite aussi des pièces de l’ensemble de son répertoire. Le groupe qui donne en moyenne 80 spectacles par année est de plus en plus présent sur le territoire européen. La formation travaille avec un agent en Europe, faisant en sorte qu’elle tourne beaucoup dans cette région du monde depuis quelques années. Vishtèn entreprendra une tournée de plusieurs concerts au Royaume-Uni, du 23 janvier au 11 février.

En 2018, ils se sont produits dans plusieurs festivals et événements internationaux à travers le monde, dont la conférence Womek aux îles Canaries qui leur a ouvert des portes. Plusieurs diffuseurs, notamment des Pays scandinaves, ont démontré de l’intérêt pour leur musique. La formation aimerait bien tourner dans les Pays scandinaves, une partie du monde qu’ils ont peu visité à ce jour. Pascal Miousse précise que la scène traditionnelle internationale se porte très bien avec une multitude de festivals folk, trad et de musique du monde où le groupe est invité à se produire.

Après le Royaume-Uni, le groupe donnera quelques spectacles aux États-Unis et par la suite, il travaillera à plusieurs projets avec le Congrès mondial acadien qui se déroulera au mois d’août à l’Île-du-Prince-Édouard et dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. Vishtèn présente son nouveau spectacle au Théâtre Capitol à Moncton, le 18 janvier à 20h.