Robert Maillet à l’affiche d’une production Netflix

Après Deadpool 2, Pacific Rim et 300, Robert Maillet inscrit son nom au générique d’un nouveau film d’action. Le comédien acadien fera bientôt son apparition dans Polar, une production Netflix qui s’annonce à la fois sombre, brutale et décalée.

L’adaptation de la bande-dessinée de Victor Santos retrace l’histoire de Duncan Vizal alias Black Kaiser, un redoutable assassin sorti de sa retraite par de jeunes tueurs déterminés. Traqué par ses anciens associés, il n’a d’autre choix que de reprendre du service et de riposter avec l’artillerie lourde.

À partir du 25 janvier, les abonnés de la plateforme pourront voir Robert Maillet endosser le rôle de Karl, un tueur aux cheveux tressés et à la tuque vissée sur la tête.

«Il fait partie de l’équipe d’assassins qui essaie de chasser Black Kaiser, nous explique le géant de sept pieds. C’est le plus gros du groupe. C’est un gars qui essaie de faire une carrière dans la lutte, mais il s’est rendu compte qu’il pouvait gagner plus d’argent à tuer du monde!»

Cache-œil de pirate, méchants hauts en couleur et mitrailleuses télécommandées, la bande-annonce publiée cette semaine accroche l’oeil.

«Les gens peuvent s’attendre retrouver les graphismes de la bande dessinée, mais aussi de l’action, de la violence et beaucoup d’humour», souligne le colosse.

«Ce n’est pas un film familial, ça c’est sûr!»

Habitué des grosses productions, l’acteur a su convaincre l’équipe de casting lors de son audition en décembre 2017. Pour l’anecdote, il s’y est préparé avec l’aide de son ex-collègue au Pays de la Sagouine devenu vice-premier ministre, Robert Gauvin.

«Ils m’ont contacté pour me dire qu’ils avaient aimé ma performance et m’ont offert le rôle», poursuit l’ancien lutteur.

Deux mois plus tard, la vedette acadienne participait au tournage dans la région de Toronto. «C’était difficile parce qu’on tournait parfois de 7h à 19h dans le froid, mais je me suis bien amusé, raconte Robert Maillet. Je me suis entraîné à utiliser un fusil et je me suis beaucoup rapproché des autres acteurs. On a gardé contact depuis ce temps-là.»

Il a notamment rencontré la tête d’affiche du film, le célèbre danois Mads Mikkelsen connu pour Pusher, Valhalla Rising ou encore Hannibal.

«C’est vraiment son film. C’est un homme très gentil. C’est très facile de travailler avec lui.»

Robert Maillet le retrouvera la semaine prochaine à New York lors de l’avant-première.

Le géant acadien s’est aussi glissé dans la distribution des Newbies, la nouvelle comédie télévisée d’Unis TV produite en Acadie. On le retrouvera dans l’un des dix épisodes aux côtés d’André Roy, de Luc LeBlanc et de Christian Essiambre. La série sera diffusée à partir du 16 janvier.