L’exposition de Murielle Caissie: une réflexion sur le désencombrement

Simplicité, espaces épurés, fluidité et liberté: l’exposition Désencombrer  de Murielle Caissie à la Galerie Assomption à Moncton propose une réflexion aux visiteurs autour de ces thématiques. Cette artiste de Dieppe s’interroge ainsi sur les façons d’améliorer, simplifier, déléguer, réduire ou même carrément éliminer certains comportements de consommation de la société moderne. Le langage sans restriction et sans compromis de ses peintures abstraites interpellera les visiteurs de la Galerie Assomption pendant les mois de janvier et février 2019.

En riant, l’artiste confie que sa démarche pour simplifier sa vie personnelle s’est reflétée dans ses dernières œuvres, un peu à son insu.

«Je peignais et je me suis rendu compte que je mettais moins de couleur, qu’il y avait des lignes horizontales et des couleurs de terre. J’ai fait le lien avec ce que je vivais au niveau personnel et je me suis dit, tiens, c’est le désencombrement. C’était comme une prise de conscience que j’aspirais à simplifier ma vie», explique-t-elle.

Murielle Caissie -Gracieuseté

Cette enseignante maintenant à la semi-retraite se laisse guider par son inspiration, sa féminité, son vécu et sa vérité. Murielle Caissie a toujours été fascinée par la créativité et elle n’hésitait jamais à inviter des écrivains, des poètes et des artistes visuels à venir rencontrer ses élèves en salle de classe. Ces découvertes ont fait vibrer une corde en elle et de là, il n’y avait qu’un pas pour qu’elle-même se lance dans la création depuis 2007. Son exposition à la Galerie Assomption est sa deuxième exposition solo.