Faire la fête avec Jacobus

Vêtu d’un complet-veston, Jacques Alphonse Doucet alias Jacobus a tout sauf l’allure d’un rappeur. Si son premier album ressemblait beaucoup au style de Radio Radio, son deuxième opus, Caviar, tout juste sorti des studios, se distingue en proposant un mélange de rap et d’électro.

Deux ans après avoir sorti le premier volet de sa trilogie, Jacobus, aussi membre de Radio Radio, est de retour avec le second chapitre Caviar. Ce disque révèle sa propre identité sonore. La fête, le plaisir, l’audace, l’énergie et la danse constituent le cœur de cet album qui s’inspire des quatre saisons.

«C’est Alexandre Bilodeau (ex-membre de Radio Radio) qui avait produit la musique pour le premier album. C’était cool pour nos fans de me reconnaître là-dedans. Dans le deuxième album, mon plan était de créer mon identité sonore», a raconté le rappeur en entrevue à l’Acadie Nouvelle.

C’est aussi un disque porté par de nombreuses collaborations avec plusieurs musiciens de l’Ontario, la province d’adoption de Jacobus qui demeure maintenant à Hawkesbury, entre Montréal et Ottawa. L’artiste originaire de la Nouvelle-Écosse a travaillé, entre autres, avec DJ Unpier, Kenan Belzner, le groupe Swing (LGS), Michel Bénac et Pierre Kwenders. Ce sont tous des artistes qui ont voyagé beaucoup.

«La majorité du disque a été produit en Ontario. C’était important pour moi de faire quelque chose dans la province où j’habite.»

Dix pièces composent cette nouvelle collection qui nous fait voyager à travers les quatre saisons. Rythmes dansants, énergiques avec une texture musicale accrocheuse, il est question de plages ensoleillées, de neige qui fond ou encore d’hiver qui oblige bien des gens à rester à l’intérieur, cherchant désespérément quelque chose de stimulant.

«L’automne est ma saison préférée. On peut porter plus de vêtements à la mode l’automne», a commenté l’artiste qui apprécie tout particulièrement la mode vestimentaire classique.

En explorant les quatre saisons, Jacobus a voulu créer une œuvre bien ancrée puisqu’elle est au centre de la trilogie. Le titre évoque la mer de sa province natale.

Rendre le rap accessible

Jacobus qui entreprend bientôt une tournée au Canada a envie que sa musique voyage et s’exporte vers le marché international. Il travaille avec une équipe en Europe afin de percer sur ce territoire.

«Je veux arriver en Europe avec un but et faire un impact.»

Sur la scène, Jacobus est accompagné d’un autre rappeur et de DJ Unpier. La tournée s’amorcera les 22 et 23 février au Festival du Voyageur à Winnipeg pour se terminer à la salle Le Ministère à Montréal le 29 mars. Il fera escale au complexe Le Capitale à Fredericton, le 7 mars et au restaurant-bistro Tide & Boar à Moncton, le 8 mars.

Pour ce qui est de Radio Radio, le groupe est loin d’être mort. Le rappeur souligne que le duo travaille sur du nouveau matériel qu’il envisage de sortir en 2020. Pour l’instant, il a choisi de prendre une pause du groupe pour se concentrer à son projet solo.

«Avec ce projet, je n’ai pas besoin de répondre à personne, je peux faire seulement quelque chose qui me touche et il y a des gens qui aiment ou qui n’aiment pas. C’est extrêmement important pour pouvoir développer et sortir mes idées sans avoir besoin de faire un entre-deux.»

Le rappeur a récolté quatre nominations au prochain Gala des prix Trille Or qui récompense et célèbre l’excellence de la musique franco-canadienne. L’album Caviar paraît le 1er février sous étiquette Indica Records.