Caroline Savoie: chanter jusqu’à son dernier souffle

Caroline Savoie est apparue sur la scène de la Salle Bernard-LeBlanc à Moncton le coeur chargé d’émotion pour le lancement de son tout nouvel album Pourchasser l’aube. Un disque personnel qui traite de sujets difficiles avec sensibilité et beaucoup de luminosité. La jeune auteure-compositrice-interprète, au visage radieux, a été littéralement acclamée par la foule.

La petite salle du troisième étage du Centre culturel Aberdeen était bondée pour ce lancement de disque très attendu. Accompagnée des musiciens Marco Gosselin, Alexis Rioux et Daniel O’Brien, Caroline Savoie a entamé son tour de chant avec sa pièce Mille et un. Elle s’est présentée simplement, sans prétention et surtout très fébrile à l’idée de se retrouver dans sa ville pour dévoiler ce deuxième opus.

«Ça me fait chaud au coeur de revenir ici parce que c’est le même monde qui me supporte depuis que j’ai 15 ans. J’avais super hâte de venir lancer ce disque ici. Chaque fois que je reviens à Moncton, c’est réconfortant», a confié l’artiste visiblement émue, maintenant établie à Montréal.

Elle a offert un beau survol de son disque en voyageant entre les chansons plus intimistes comme La solitude, 150mg pour terminer avec Jusqu’au dernier souffle. Même si la chanteuse a traversé des zones troubles au cours de la dernière année, la musique demeure sa plus grande passion. Il n’y a pas de plus beau métier, estime-t-elle, même si parfois c’est difficile.

«Quand j’ai écrit cette chanson (Jusqu’au dernier souffle), je pensais vraiment quitter la musique parce que je trouvais ça trop difficile émotionnellement. Chaque fois que je la chante, ça me rappelle que j’ai presque arrêté de faire ce métier, alors que je ne ferais rien d’autre au monde.»

Depuis la sortie de son disque, la réception est très positive. Jeudi soir, elle a reçu une ovation du public.

«Je ne savais pas comment les gens allaient réagir parce que ce sont des sujets quand même assez sombres. Les gens sont réceptifs et c’est tellement cool», a ajouté celle qui est à la fois touchante et très spontanée dans sa façon de s’adresser au public.

Les spectateurs ont salué sa voix enveloppante, ses beaux textes et ses mélodies très prenantes. Paru le 1er février, Pourchasser l’aube rassemble 11 compositions qui plongent au coeur de l’âme de Caroline Savoie. Réalisées par Philippe Brault, les orchestrations apportent de belles couleurs aux textes qui abordent les thèmes de la solitude, de la dépression, de l’éloignement et de la rupture amoureuse.