Pour Jacques Comeau, La Voix est «une opportunité unique dans une vie»

Sélectionné par surprise lors des auditions de La Voix 2019, Jacques Comeau a vécu une journée aussi inattendue qu’inoubliable. Le père de famille originaire de Néguac entend bien profiter pleinement de l’aventure.

L’homme de 41 ans, résident de Dieppe, a su charmer deux des quatre juges, Éric Lapointe et Marc Dupré, avec une interprétation sans faille de la chanson Anymore, du chanteur country Travis Tritt.

«Je ne pouvais pas le croire! J’ai vu défiler ma vie, de mes premiers accords pendant mon enfance jusqu’à cette journée», confie Jacques Comeau, en entrevue avec l’Acadie Nouvelle.

Dire que l’artiste ne devait pas participer aux auditions à l’aveugle! Il accompagnait sa fille, la prometteuse Josiane, qui avait obtenu son laissez-passer pour les auditions à Montréal. Lorsque l’animateur Charles Lafortune a su qu’il chantait et qu’il manquait un peu de confiance en lui, il l’a invité à mettre son talent au défi devant les quatre juges.

«J’étais là pour être derrière ma fille, pour la supporter à 100%, je ne savais que ça allait finir en deux pour un! C’était tout un cadeau, toute une surprise! C’est une chance unique, je me sens privilégié d’avoir eu cette opportunité.»

«J’ai toujours aimé chanter»

Des partys de cuisine de sa jeunesse jusqu’à son premier album solo en 2013 (Ici on connaît mon p’tit nom), la musique a toujours occupé une grande place dans la vie de Jacques Comeau. Malgré un emploi à plein temps, le papa n’a jamais vraiment abandonné sa carrière d’artiste.

«J’ai toujours aimé chanter et j’ai mis la musique en premier le plus souvent possible, mais après un bout on se dit qu’on rêve en couleurs et qu’il faut laisser la place aux plus jeunes… Ma responsabilité première c’est de subvenir aux besoins de mes enfants. On a pris la décision en famille de tenter notre chance parce que c’est une opportunité unique dans une vie.»

Après une courte répétition, le voilà propulsé sur scène devant les quatre juges. Il a chanté tout de suite après la prestation de sa fille qui, malheureusement, n’a pas réussi à séduire un juge avec la chanson Si, de Jean-Jacques Goldman.

À la fin du morceau, Josiane est venue lui sauter dans les bras. Un beau moment de tendresse.

«Ç’a été un tourbillon d’émotions quand ma fille s’est mise à courir vers moi parce qu’elle était tellement fière», raconte le papa.
À l’invitation de la juge Lara Fabian, les deux ont chanté quelques couplets ensemble. «On s’est senti très chanceux de pouvoir vivre ça, d’être sur la scène tous les deux», souffle Jacques Comeau.

Le Dieppois a choisi de faire équipe avec Éric Lapointe, qui avait été envouté «par la rondeur de sa voix» et qui lui a remis, à la blague, son premier disque d’or. Il n’a pas eu à réfléchir très longtemps pour désigner le rockeur, «un vrai, un passionné qui a le coeur a la bonne place et qui chante avec ses tripes».

Plus tard au cours de la saison, les participants s’affronteront en duels. Enregistrés au cours des prochaines semaines, les duels seront diffusés sur les ondes de TVA à la suite des auditions à l’aveugle.

Jacques Comeau sera bientôt de retour à Montréal pour se préparer à la prochaine épreuve. «Je veux bien représenter le Nouveau-Brunswick et l’Acadie, lance-t-il. On ne sait pas ce que nous réserve le futur mais je vais continuer de tenter de vivre de ma passion et de la partager avec les gens qui m’entourent!»