Laurie LeBlanc s’envole vers de nouveaux territoires

De Bouctouche à Paris en passant par l’Ouest canadien, la musique fait voyager. S’estimant privilégié, Laurie LeBlanc, qui donnera des concerts sur l’Île de Vancouver pour ensuite s’envoler vers la France, a envie de partager ses découvertes avec le public.

Le chanteur country de Bouctouche offrira trois concerts au Festival du Sucre d’Érable de Nanaimo sur l’Île de Vancouver. Celui qui s’est déjà produit au Festival du Voyageur à Saint-Boniface avec son ancien groupe Zarico il y a plusieurs années, n’a jamais mis les pieds sur l’Île de Vancouver.

«J’ai vraiment hâte de découvrir cette région. Quand le festival nous a approchés, nous avons été intéressés surtout qu’on donne trois spectacles pendant l’événement. On va là avec un esprit ouvert et on va faire autant de contacts possibles», a déclaré le chanteur qui proposera son spectacle Couleurs au public de l’Ouest canadien.

Laurie LeBlanc sera parti du 21 au 25 février. Ce festival annuel francophone s’échelonne sur trois jours avec une programmation d’activités, de spectacles et de mets typiquement canadiens-français.

En mars, le chanteur s’envolera pour la première fois vers la France afin de participer à des rencontres internationales à Issoudun, les 22, 23 et 24 mars. L’artiste sera accompagné de sa gérante Jeannette LeBlanc et de la directrice générale de Culture country, Nadia Houle, pour assister à un congrès de danse et de musique country organisé par la Fédération francophone de Country Dance et Line Dance. Ce sera une première en Europe pour le chanteur qui va surtout en France dans le but de développer de nouveaux marchés. Bien qu’il a déjà reçu quelques offres pour aller jouer en France, cela ne s’est jamais concrétisé. En remportant le prix du Spectacle de l’année au Gala country francophone canadien l’automne dernier, il a reçu une paire de billets d’avion pour Paris.

«Nous avons eu des discussions avec des promoteurs à la FrancoFête qui veulent nous rencontrer et développer quelque chose par là. C’est une visite promotionnelle. Il y a des vitrines qui peuvent se dérouler là-bas, des contacts, des liens et nous voulons surtout être sur les lieux pour faire quelque chose de bien.»

Au petit écran

Laurie LeBlanc et son équipe de production profiteront de ces deux voyages pour lancer un nouveau projet de capsules sur le web. Le chanteur veut ainsi permettre au public de découvrir les endroits qu’il visite lors de ses voyages.

«La musique m’apporte à plein d’endroits alors pourquoi ne pas les partager en capsule par après avec le public. C’est plus pour faire découvrir ce qu’on découvre.»

Les capsules présenteront à la fois le côté artistique et touristique des voyages. Elles comprendront des extraits de ses spectacles et de ses tournées, mais aussi de ses expériences et des lieux qu’il visite.

«Les gens nous disent que nous sommes chanceux de vivre ça et aiment qu’on partage des images de nos voyages. On veut probablement avoir des capsules pour chaque endroit qu’on va faire en spectacle. Juste aller vivre ce qu’il y a là-bas, ce qu’il y a à visiter pour ensuite partager ça après chaque spectacle sur YouTube et sur notre site web.»

C’est une première étape car Laurie LeBlanc aimerait éventuellement que ce projet se développe en série pour le petit écran.