Des paysages mystiques des Maritimes en montre au Capitol

Le Théâtre Capitol à Moncton accueille l’exposition Mystical de Fabiola Martinez Rodriguez. Tout en s’appuyant sur des techniques ancestrales de son pays natal, l’artiste d’origine mexicaine s’inspire des paysages des Maritimes.

Établie à Quispamsis en banlieue de Saint-Jean depuis 11 ans, Fabiola Martinez Rodriguez cherche à combiner ses racines mexicaines à sa vie d’aujourd’hui au Canada. Sa collection rassemble des œuvres peintes à l’huile et au rouge cochenille (aussi appelé carmin). Son exploration avec le rouge cochenille l’a mené à créer des œuvres abstraites et architecturales. Il est important pour l’artiste de préserver ainsi cette technique ancestrale sans aucun effet néfaste à l’environnement. Le carmin est un pigment qui provient d’une espèce de cochenilles qui vit essentiellement sur des cactus de l’Amérique du Sud, qui produit une teinture colorée rouge.

Elle trouve son inspiration dans les paysages urbains du Nouveau-Brunswick, plus précisément les édifices datant du 19e siècle et la brume qui caractérise la région des Maritimes. La combinaison de ces deux éléments crée un environnement à la fois mystérieux et romantique dans ses œuvres.

Née à Mexico, l’artiste a grandi dans la ville de Santiago de Querétaro. Elle a étudié l’architecture à l’Instituto Tecnologico de Querétaro. Elle se considère aujourd’hui autant chez elle au Canada qu’au Mexique.

Son travail d’artiste est axé sur la recherche et la préservation de techniques ancestrales. Ses œuvres ont été montrées dans des galeries, des centres culturels et des universités du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, ainsi qu’à Vancouver, en Californie, au Musée du Nouveau-Brunswick et à Chicago. Au Mexique, elle a exposé ses œuvres à la Cineteatro Rosalio Solano dans sa ville natale. Son travail avec le carmin de cochenille a été publié récemment dans le American Art Collector Magazine.

Le vernissage de l’exposition Mystical se tiendra à la Galerie d’art du Théâtre Capitol, le mercredi 6 mars prochain à 17h. L’exposition sera en montre jusqu’au 29 avril.