Une chanson de Raphaël Butler sur une compilation internationale francophone

Une chanson de Raphaël Butler, Ma douce restée au Canada, figure sur une compilation musicale internationale qui sera distribuée dans plusieurs pays de la Francophonie mondiale.

L’auteur-compositeur-interprète d’Inkerman dans la Péninsule acadienne qui devrait recevoir la copie de la compilation ces jours-ci s’estime privilégié de faire partie de ce projet musical international. Intitulé Francophonie Nouveaux Sons, l’album double comprend 19 chansons.

«Quand on écrit une chanson, on ne sait jamais jusqu’où ça va aller et celle-là va se retrouver un peu partout sur la planète. C’est excitant de se retrouver sur un album avec des artistes de partout à travers le monde. Penser que la chanson va être écoutée en Europe, en Afrique et ailleurs dans le monde, c’est flyé», a-t-il exprimé.

Seuls deux artistes canadiens font partie de cette sélection internationale. En plus de Raphaël Butler, on retrouve le groupe québécois Les poules à Colin. Les deux artistes ont participé aux Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire en 2017 dans la compétition musicale. Le chanteur acadien représentait le Nouveau-Brunswick dans cette discipline. La compilation a été réalisée par l’Organisation internationale de la Francophonie en marge des Jeux d’Abidjan.

Tirée de son premier EP, Ma douce restée au Canada a fait partie du tour de chant qu’il a présenté à Abidjan. Quand il a été invité à envoyer une chanson pour la compilation, c’était avant la parution de son album éponyme. Il a choisi cette pièce justement parce qu’il l’a présentée aux Jeux de la Francophonie.

Après deux mois de convalescence, Raphaël Butler se sent en pleine forme et prêt à reprendre la route. Il effectuera une tournée de spectacles dans les écoles du Nouveau-Brunswick dans le cadre de la Semaine de la fierté française à compter du 18 mars, en plus d’un concert grand public à Madran, le 23 mars, pour ensuite sillonner les routes de l’Ontario. Une douzaine de spectacles est prévue.

«Je suis vraiment remis de mon opération (pour une tumeur de l’hypophyse, NDLR) donc on est content de reprendre la route. Quand ça fait un petit bout qu’on n’a pas fait de spectacle, il y a une espèce d’envie et de soif de monter sur scène qui est présente», a-t-il ajouté.