Les illustrations de Pauline Dugas: l’art du détail

Au fil des pages du conte Appi et le parfum puant, les jeunes lecteurs découvrent des univers visuels fabuleux de l’artiste Pauline Dugas, composés d’une foule de détails, permettant ainsi d’aller au-delà de l’histoire qui est racontée.

Après avoir fait paraître en 2016 un premier récit sur le lutin parfumeur Appi, l’auteure Marilou Savoie et sa mère, l’illustratrice Pauline Dugas, récidivent avec un deuxième livre de cette série publiée aux Éditions Bouton d’or Acadie. Un véritable plaisir pour les yeux. L’artiste de Caraquet confie qu’elle adore les livres pour enfant.

Pauline Dugas – Archives

«Marilou et moi, nous avons vraiment une passion pour les livres pour enfant. Nous pouvons échanger sur le sujet pendant des heures. J’aime beaucoup le réalisme magique. On peut être dans la réalité, mais tout à coup il y a le point de bascule (…). La vie a quelque chose d’inexplicable et c’est peut-être pour ça que j’aime autant les livres pour enfant.»

La série de contes sur les aventures du lutin parfumeur imaginée par sa fille l’a particulièrement touchée à cause de la présence de la nature.

«Ça rejoint mon thème de prédilection en peinture qui était le passage des saisons et la transformation via les saisons.»

Marilou Savoie campe l’univers de son petit lutin dans la forêt. Celui-ci crée des parfums inspirés de l’esprit des fleurs.

Quand Pauline Dugas réalise ses illustrations, elle pousse sa recherche plus loin pour créer des œuvres qui représentent un monde en soi. Très colorés, ses dessins sont remplis de détails et d’éléments à découvrir.

«Si l’enfant prend le livre, d’emblée il ne connaît pas tout du petit tableau qu’il voit. Il y a des détails cachés et des choses qu’il va redécouvrir s’il regarde plus attentivement. J’aime travailler comme ça pour un livre pour enfant, même si ce n’est pas l’approche que tous les illustrateurs prendraient. C’est le type d’illustration qui me plaisait quand j’étais enfant, c’est-à-dire des images très détaillées.»

Les enfants ont l’impression de découvrir de nouvelles choses chaque fois qu’ils ouvrent le livre. Pauline Dugas conçoit ses dessins en utilisant un mélange de techniques: encre de Chine, stylo, collages et aquarelle. Ses planches sont de plus grands formats que les illustrations dans le livre. Pour réaliser les illustrations d’Appi et le parfum puant, elle a mis trois mois de travail.

«C’est très long faire des illustrations parce que je fais beaucoup de sketches. Il y a beaucoup de détails et je fais énormément de recherches au niveau des dessins. Si le lutin utilise quelque chose, j’aime bien que ce soit quelque chose de différent de ce que l’on voit habituellement. J’essaie d’amener des éléments qu’on pourrait aussi retrouver dans la vraie nature.»

Dans cette nouvelle aventure d’Appi, le lutin parfumeur aide la mouffette Priscille à créer un parfum très puant pour pouvoir assister au Grand Bal Musqué. Ils iront alors consulter une vieille dame, sorcière-cuisinière, qui les secondera dans leur quête.

Pour le lancement du livre samedi, Pauline Dugas utilisera un petit théâtre de rue japonais (kamishibai). Avec les planches imprimées et la marionnette du lutin Appi, elle racontera l’histoire aux enfants. La présentation sera suivie d’un atelier de gravure sur argile animé par l’artiste. Le lancement aura lieu au Café Maris Stella à Bas-Caraquet à 13h30. Le troisième livre de la série du lutin parfumeur est déjà en chantier. Entre-temps, Pauline Dugas continue de travailler à sa série de petites encres qu’elle espère exposer bientôt.