La solitude de Caroline Savoie ajoutée à une liste populaire de Spotify

Un mois seulement après sa sortie, le deuxième album de Caroline Savoie fait sa marque. La chanson La solitude apparaît dorénavant sur une compilation acoustique internationale créée par Spotify sur laquelle se côtoient des artistes comme Zaz, Jeremy Dutcher, Willows, Safia Nolin et le trio acadien les Hay Babies.

La liste d’écoute intitulée Acoustic Café internationale qui propose une sélection de 70 chansons d’artistes de divers pays dans plusieurs langues compte 280 000 abonnés. Cette sélection donne un aperçu de la musique acoustique à travers le monde. Alycia Leduc, qui s’occupe du marketing et des plateformes numériques chez Spectra (la maison de disque qui représente Caroline Savoie), souligne qu’il est rare qu’une chanson se taille une place sur une compilation internationale de cette façon.

«Nous avons été super contents de voir ça. C’est quand même une liste de lecture qui rejoint 280 000 abonnés. C’est particulier pour une chanson qui n’est même pas sortie en simple. Souvent, on essaie de pousser des chansons et on se fait dire que parce que c’est une “playlist” internationale, ça ne marchera pas.»

Même si les revenus provenant des services d’écoute en continu sont loin de garnir les comptes bancaires des auteurs-compositeurs-interprètes, il reste que ce genre de compilation leur offre une visibilité extraordinaire, considère Mme Leduc. En se retrouvant sur une liste d’écoute qui peut rejoindre des millions d’auditeurs, ça peut changer la carrière d’un artiste.

«Musicalement pour les droits et tout, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux. Mais au final, si on a vendu des billets de spectacles, il y a quand même de l’argent qui rentre», a-t-elle poursuivi.

Après avoir sorti un premier extrait radio Mille et un, tiré de Pourchasser l’aube, incluse dans plusieurs listes de lecture au Québec, la chanson La solitude figure parmi les chansons de ce disque qui ressortent le plus. Cette pièce intimiste sur une très belle mélodie, qui révèle toute la vulnérabilité de Caroline Savoie, a beaucoup de succès. Alycia Leduc précise que les entreprises de disque n’ont pas vraiment de contrôle sur le voyage que fera une chanson et sur les sélections de lecture des services d’écoute en continu comme Spotify ou Apple. Les créateurs de ces listes – appelés des curateurs – écoutent beaucoup de musique et essaient de voir les nouvelles tendances musicales qui s’annoncent. C’est ainsi qu’ils font leur choix pour leurs compilations particulières.

«Des fois, ça va être par rapport à une réaction à une chanson et des fois, ça va être plus en amont. Leur travail est de capter ce qui pourrait devenir tendance pour être les premiers à l’avoir mise de l’avant.»

La spécialiste des plateformes numériques précise que 40% des gens écoutent une chanson parce qu’ils l’ont trouvée sur une liste de lecture. Ce qu’elle juge considérable.

«Ça donne vraiment une visibilité à des chansons que des gens n’auraient pas nécessairement écoutées ou achetées. Les gens n’ont jamais autant consommé de musiques différentes… L’industrie change et il faut s’adapter», a-t-elle ajouté.