Des retrouvailles amicales avec Jean-François Breau sur un plateau de télé

Des retrouvailles entre amis «comme dans l’bon vieux temps», c’est toujours plaisant. La vie évolue, on se perd parfois de vue pendant longtemps, on se bâtit un nouveau cercle familial et professionnel, on change, on vieillit. Pourtant, l’amitié demeure intacte et quand l’occasion se présente enfin, après 10, 20 ou 25 ans de séparation, c’est comme si c’était hier.

C’est ce qu’on vécu les frères Jean-Éric et Christian Paulin ainsi que leurs amis Madeleine Nali, Véronique Frenette Roussel, Sylvain Brideau et Nadia Doiron Fachinan. Qu’ont-il en commun? Tracadie et les alentours, où ils ont tous passé leur enfance ainsi que leur adolescence, une passion commune pour les sports et la musique et… Jean-François Breau, leur illustre ami à qui ils ont fait une surprise pendant le tournage récent de l’émission 1res fois, animée par Véronique Cloutier à Radio-Canada.

Toute la bande désormais éparpillée un peu partout sur le globe s’est donnée rendez-vous sur le plateau de l’émission diffusée les jeudis pour enregistrer un segment-surprise pour leur ami.

«Nous avons reçu un appel de Marie-Eve Dupras, qui coordonnait le volet à Jean-François pour l’émission», explique Jean-Éric Paulin au cours d’un entretien téléphonique.

«Elle nous a proposé une rencontre de type retrouvailles entre amis, agrémentée de musique. Nous avons tous dit oui sur-le-champ, d’autant plus que ça nous permettait de revoir notre ami et de nous retrouver en gang, comme lorsque nous étions plus jeunes.»

Les sept compagnons se connaissent depuis l’école secondaire pour la plupart. De cinq ans l’aîné de Jean-François Breau, Jean-Éric Paulin a quant à lui développé une relation amicale avec son cadet, à la Piscine Réverend-S.-A.-Dionne. Ayant aussi en commun leur passion pour la musique, les deux compères se sont également côtoyés sur scène, avant que la carrière de Jean-François ne prenne son envol au niveau national.

«Notre amitié est née tout naturellement dans ce contexte-là. Depuis qu’il est déménagé au Québec, Jean-François n’a jamais oublié ses racines et s’est toujours montré extrêmement généreux envers ses amis, même après toutes ces années», souligne celui qui fait notamment partie du populaire groupe acadien La Belle Amanchure.

Le tournage de l’émission s’est fait dans l’allégresse, mais non sans une certaine fébrilité. D’abord parce qu’il fallait absolument que Jean-François Breau ne se doute de rien, alors que ses amis se trouvaient dans la loge d’à côté, mais aussi parce que pour eux, se retrouver ainsi sous les projecteurs et devant la caméra n’était pas habituel.

«Ç’a passé comme un éclair! Il y a eu beaucoup d’émotions de part et d’autre. Le public aura bientôt l’occasion de voir ça. Nous y allions avant tout pour faire plaisir à notre ami, mais ç’a vraiment été un moment magique pour nous aussi!», souligne Jean-Éric Paulin.

Les retrouvailles se sont poursuivies jusqu’aux petites heures du matin après le tournage de l’émission. Les rires et les nombreux souvenirs ont fusé, tout comme le souhait de «se refaire ça» sur une base plus ou moins régulière.

«Nous ne voulions plus que la soirée se termine! Nous nous sommes tous mis d’accord pour reproduire ces retrouvailles-là dans les prochaines années», appuie Jean-Éric Paulin.

L’épisode de 1res fois mettant en vedette Jean-François Breau et ses amis sera diffusé le 28 mars, à 21h, à Radio-Canada.