Le «craie-ateur» de retour en Acadie avec de nouvelles aventures

Un vent de Méditerranée risque bien de souffler sur le Nouveau-Brunswick dans les prochains jours. François Bergeron, alias l’Artiste à la Craie, est de retour chez nous après un passage remarqué durant la période des Fêtes. En plus de son attirail aux mille couleurs, le dessinateur québécois apportera avec lui les remous du lac de Tibériade.

Direction la mer de Galilée avec celui que nous appelons aussi sympathiquement le «craie-ateur», qui sera en tournée dans la région de la baie des Chaleurs et de la Péninsule acadienne du 29 mars au 3 avril.

Avec son spectacle-performance La tempête apaisée, François Bergeron propose d’amener le public avec lui au centre de la tempête mentionnée dans les Évangiles et dont Jésus, après avoir été réveillé par l’affolement de ses disciples, a calmé les eaux.

«La tempête éclate sur la toile, le bateau tangue à cause des vagues; ce n’est vraiment pas jojo! Après, il y a un apaisement, puis le fameux Sermon sur la montagne, dont les mots à l’effet de ne pas s’inquiéter font encore écho aujourd’hui», souligne François Bergeron au cours d’un entretien téléphonique avec l’Acadie Nouvelle.

Comme la tempête s’annonce particulièrement impétueuse, l’artiste augmentera le volume de sa toile, passant de 12 pieds lors de son précédent passage à 24 pieds de longueur.

«C’est certain que ce spectacle-là est plus physique pour moi. Mes personnages ainsi que mes dessins prennent de plus en plus d’ampleur au fil du temps. Il m’arrive même de m’inspirer de certaines rencontres avant ou après mes performances et j’inclus ces gens-là dans ma fresque; c’est une façon pour moi de dire au public qu’il peut vraiment faire partie de l’histoire», signale François Bergeron.

C’est d’ailleurs le but principal de la chose: porter un message universel, même s’il repose sur des bases religieuses qu’il assume pleinement.

«Je ne suis pas un intermédiaire qui veut interpréter le message biblique et obliger le public à y souscrire. Nous vivons tous des périodes d’inquiétude et d’incertitude dans nos vies en plus d’être dans un monde où il se passe pas mal de choses qui peuvent nous faire peur. C’est un message d’espoir que je veux transmettre aux gens et qui s’adresse à tout le monde, à savoir comment avancer dans la vie sans se faire avaler par nos craintes», soutient celui qui demeure en Estrie.

Craintes et inquiétudes

À ce chapitre, François Bergeron sait de quoi il parle. Lorsqu’il s’est lancé à temps plein, à la fin des années 1990, dans la «craie-ation» et les arts visuels, le dessinateur a traversé son lot de vagues avant de pouvoir vivre de son art et s’y consacrer avec une pleine assurance.

«Au début du spectacle, tout en mentionnant d’où je viens, je parle aussi des inquiétudes que j’ai eues au début de ma vie artistique. J’avais mes propres craintes, mais mon entourage avait les leurs aussi et ce n’était pas toujours facile à gérer. Mais chaque jour suffit sa peine et j’ai pu trouver mon erre d’aller, assure-t-il, ajoutant qu’il agrémentera aussi sa prestation de quelques anecdotes.

Il y en a d’ailleurs une qu’il a vécue assez récemment et qui aurait pu se transformer en catastrophe. Quelques jours avant le début de sa tournée en novembre, François Bergeron a reçu un coup de fil des organisateurs de son voyage à l’effet que ceux-ci comptaient tout annuler en raison de quelques pépins techniques. Finalement, tout est rentré dans l’ordre et François Bergeron a pu honorer son contrat devant des foules qui ont atteint jusqu’à 400 personnes, alors que l’on en prévoyait beaucoup moins.

«Ç’a vraiment été un succès et j’ai reçu un accueil très chaleureux partout où je suis passé. J’espère que ce sera la même chose dans les prochains jours, mais je suis très confiant à cet égard puisque les gens me connaissent mieux maintenant», appuie François Bergeron d’un ton jovial.

Le spectacle La tempête apaisée au grand public le 29 mars à 20h en l’église d’Eel River Crossing; le 30 mars à 13h en l’église de Beresford, le 30 mars à 13h, 15h et 18h en l’église de Sheila, le 1er avril à 20h en l’église de Bertrand et le 2 avril à 20h en l’église de Lamèque.

François Bergeron donnera aussi des représentations semi-privées lors de cours de catéchèse ainsi que dans diverses résidences pour personnes âgées au cours de son passage dans la région, jusqu’au 3 avril.

Pour de plus amples détails sur l’horaire de la tournée, rendez-vous sur le site web de l’Artiste à la Craie (www.artistealacraie.ca).