Miramichi: place à la danse et à la diversité

Le 7e Festival de danse de Miramichi, du 29 au 31 mars, mise sur la diversité des genres. Des spectacles audacieux alliant les arts du cirque et la danse contemporaine figurent au programme de l’événement.

Depuis sept ans, le Carrefour communautaire Beausoleil organise un festival de danse de concert avec les écoles de danse de la région et la municipalité de Miramichi. La directrice du développement culturel, Line Thibodeau, convient que le défi est grand, mais elle estime que ce genre de festival contribue fortement à rapprocher les deux communautés linguistiques.

«C’est important pour rapprocher les deux communautés linguistiques. Nous avons des francophones et des anglophones qui viennent. Ça nous permet aussi de faire différents partenariats avec la ville. Il n’y a pas beaucoup de diffuseurs qui diffusent de la danse au Nouveau-Brunswick et on attire des gens d’un peu partout de la grande région de Miramichi.»

Cette année, la coordonnatrice de l’événement, Line Thibodeau, a voulu offrir au public des productions variées offrant un mélange de styles.

out d’abord, la troupe MARVL de la compagnie 360 mouvements par minute, de Québec, qui présentera la pièce J.A.M, le vendredi 29 mars. Cette production nous transporte dans une série d’anecdotes et un voyage à travers le monde.

Mélange de danse urbaine, de breakdance et d’acrobaties, cette œuvre est incarnée par huit danseurs masculins. MARVL a été finaliste aux concours télévisés Danser pour gagner sur la chaîne V et Révolution sur TVA.

«Il n’y a pas beaucoup de garçons qui suivent des cours de danse. Cette année, ce sont 95% de filles qui se sont inscrites pour les ateliers. On veut démontrer aux jeunes garçons que la danse peut aussi être pour eux», a expliqué Line Thibodeau.

Un total de cinq ateliers de danse, donnés par les artistes des deux compagnies, seront offerts pendant le festival.

Le Festival accueille aussi la troupe Labokracboom de Montréal, bien connue en Acadie pour ses collaborations avec Circus Stella et Co-Julie Danse.

La compagnie présentera son spectacle Chute libre le dimanche 31 mars. Spectacle hautement physique réunissant danse contemporaine et arts du cirque, cette création met en scène cinq artistes. Elle porte sur la notion de prise de risque, du lâcher prise et de la confiance absolue, avec des déplacements qui sortent des sentiers battus. Line Thibodeau a découvert ce spectacle à la FrancoFête en Acadie.

À cette programmation, s’ajoute la troupe de danse locale Spotlight & Sequins qui assurera la première partie du spectacle J.A.M. Chaque année, Line Thibodeau tente d’innover en offrant au public des spectacles variés. Même si le festival existe depuis sept ans, le développement de public demeure un défi.

«On essaie toujours de varier ce qu’on présente. Dans Chute libre c’est avec le cirque. Ils utilisent des accessoires comme le mât chinois, ce qui permet aux gens de voir la danse autrement.»

Le festival attire chaque année quelques centaines de personnes, dont une centaine qui participe aux ateliers. Les inscriptions vont bon train. De plus, cette année, le festival s’est associé à un colloque régional qui accueillera plus de 75 jeunes francophones de la 9e à la 12e année. Les spectacles sont présentés le vendredi 29 mars à 19h et le dimanche 31 mars à 19h au Théâtre Gilles Laplante du Carrefour Beausoleil.