Lamèque: le 44e Festival de musique baroque explorera de nouveaux répertoires

Le 44e Festival international de musique baroque de Lamèque sortira des sentiers battus. Bien que la musique baroque sera toujours à l’honneur, les organisateurs souhaitent également explorer les répertoires de la Renaissance et de la période classique.

Vincent Lauzer, directeur artistique du festival, n’en voudra cependant pas aux non-initiés qui ne maîtrisent pas les subtilités entre les différentes époques.

De façon générale, la Renaissance est la période historique ayant précédé l’époque baroque et elle s’est terminée vers l’année 1600. L’époque baroque a pris fin vers la fin du 18e siècle et la période classique, durant la première moitié du 19e siècle.

«Il y a plusieurs subtilités. Par exemple, l’une des principales caractéristiques de la musique baroque demeure la mélodie accompagnée. On la trouve partout durant l’époque baroque, mais pas durant la Renaissance. (…) C’est assez proche dans les sonorités, alors on peut dire que le passage entre les deux époques s’est fait assez élégamment», explique Vincent Lauzer.

Pour célébrer l’époque de la Renaissance, les organisateurs du Festival de musique baroque invitent les amateurs de musique ancienne à assister au concert des «Muses secrètes». Lors de ce concert, présenté le 26 juillet en l’église Saint-Antoine-de-Padoue, à Miscou, quatre musiciennes interpréteront des œuvres de Cavalli, de Luzzaschi, de Monteverdi et de Strozzi.

Le lendemain, le claveciniste italien, Francesco Corti, lauréat du concours international Johann Sebastian Bach, en 2006, sera également de passage à Miscou pour présenter un récital d’oeuvres pour le clavecin solo. Son programme permettra au public de découvrir des œuvres de la fin de l’époque baroque et du début de la période classique.

Les amateurs de musique baroque seront toujours aussi bien servis. Le 25 juillet, en l’église de Sainte-Cécile, à Petite-Rivière-de-l’Île, un grand concert explorera l’oeuvre d’Antonia Vivaldi. Les solistes Samantha Louis-Jean, Vincent Lauzer et Mathieu Lussier seront accompagnés de l’orchestre de la Mission Saint-Charles.

Le 27 juillet, le choeur et l’orchestre de la Mission Saint-Charles, sous la direction de Mathieu Lussier, rendront hommage au célèbre compositeur Georg Philipp Telemann.

Place à la relève

Le Festival de musique baroque fait également place à la relève avec le 4e Concours de musique ancienne Mathieu-Duguay. Trois finalistes de l’Ontario, des États-Unis et du Québec présenteront un récital de 30 minutes lors de la finale, qui se tiendra le 25 juillet en l’église Notre-Dame-des-Flots, à Lamèque.

Des activités sont également prévues dans la communauté pour exposer les jeunes à la musique baroque.

Des musiciens entendent notamment visiter un camp de jour à Lamèque pour jeunes.

«On veut aller là où les jeunes sont déjà. On va les voir dans leur milieu. Ce n’est pas chaque jour qu’ils voient des instruments anciens.»
Des élèves du cours d’art de la Polyvalente Louis-Mailloux, à Caraquet, ont aussi été mandatés pour participer à la décoration de la scène du concert «Les muses secrètes».

Cet été, le 44e Festival international de musique baroque de Lamèque se déroulera du 25 au 27 juillet.