Les Hay Babies en mode création

Si depuis plus d’un an, les Hay Babies sont plutôt absentes de la scène, c’est que le trio indie-folk acadien se consacre à la création d’un troisième album. Vivianne Roy estime que la formation connaît un nouvel élan musical encore plus authentique.

Parallèlement aux Hay Babies, Vivianne Roy, Katrine Noël et Julie Aubé ont développé depuis quelques années des projets artistiques personnels notamment en poésie et en musique. Celle qui se nomme aussi Laura Sauvage, pour la scène anglophone, estime que ces nouveaux chemins créatifs permettent aux artistes d’apprécier davantage leur projet commun. Elles n’ont jamais été aussi proches l’une de l’autre sur le plan artistique. Le plaisir de travailler ensemble est renouvelé.

«Honnêtement, je trouve qu’on a rejoint une nouvelle motivation (…). En commençant nos propres projets, ça nous a permis de sortir ça de nous et d’explorer. C’est vraiment le fun de revenir les trois ensemble et de créer. Il y a quelque chose de plus authentique», a confié l’auteure-compositrice-interprète en entrevue téléphonique depuis sa résidence, à Montréal.

Depuis plusieurs mois, elles se rencontrent régulièrement chez Katrine Noël, à Dorchester, près de Memramcook, afin d’imaginer ce que sera leur prochain opus. Après un premier mini disque Folio et deux albums complets Mon homesick Heart (2014) et La 4ième dimension (2016), elles ont envie de sortir des sentiers battus. Ce sera un album concept, mentionne l’auteure-compositrice-interprète.

L’opéra rock des Hôtesses d’Hilaire aurait-il eu une influence dans leur choix? Une chose est certaine c’est qu’elles veulent créer un concept afin de pousser la création encore plus loin. Cela nécessite un peu plus de temps puisqu’elles doivent trouver des moments pour se réunir et travailler.

«La musique et les paroles ont toutes été créées par nous trois. Ça ressemble à notre vieux matériel, des fois. C’est vraiment un mix de La 4ième dimension et du EP Folio. C’est comme le mariage parfait entre ces deux albums», a poursuivi l’artiste qui préfère pour l’instant ne pas dévoiler trop de détails puisque l’album est loin d’être complété.

Présentement à mi-chemin dans la préproduction, elles envisagent de commencer l’enregistrement vers la fin de l’été. De plus, elles se sont donné comme défi de jouer la plupart des instruments. En plus de la guitare, du ukulélé et du banjo, elles jouent de la batterie, de la basse et d’autres instruments.

Quelques spectacles cet été

Cet été, elles donneront très peu de spectacles. Le public pourra donc les retrouver au Théâtre Capitol, le 24 avril. Elles partageront la scène avec Ariane Moffatt et Thomé Young.

«C’est une femme musicienne (Ariane Moffatt) qui fait ça depuis un petit bout et c’est cool qu’elle vienne à Moncton et qu’on soit capable de faire partie de ça», a-t-elle commenté.

Ce sont les promoteurs du spectacle qui ont pensé à jumeler ces trois artistes. Le spectacle est présenté seulement à Moncton.

Pour l’occasion, le trio sera accompagné de ses musiciens habituels, Marc-André Belliveau, Kevin McIntyre et Christien Belliveau, en remplacement du guitariste Mico Roy. La formation offrira principalement un survol de ses trois albums.

Les Hay Babies se produiront aussi sur les grandes scènes du Congrès mondial acadien et au Festif de Baie-Saint-Paul, dans la région Charlevoix, au Québec, en juillet.

On les verra bien sûr avec l’opéra rock des Hôtesses d’Hilaire, dans lequel, elles jouent un rôle important.

La sortie de leur nouvel album est prévue pour la fin janvier 2020.