P’tit Belliveau et les Grosses coques: en route vers la finale des Francouvertes

La formation acadienne, P’tit Belliveau et les Grosses coques, sera de la grande finale des 23e Francouvertes au Club Soda à Montréal, le 6 mai prochain. Le porte-parole et fondateur du groupe, Jonah Richard Guimond, s’estime déjà gagnant d’avoir franchi toutes les étapes de ce concours-vitrine consacré à toutes les musiques.

«Pour nous, à ce point-ci, juste de jouer à la finale devant une foule de cette taille, c’est gros. Avec toutes les opportunités et les contacts qu’on a eus à ce jour, on peut dire qu’on a déjà gagné. Gagner la bourse de 10 000$ ce serait surtout un bon bonus», a déclaré Jonah Richard Guimond (alias P’tit Belliveau), en entrevue à l’Acadie Nouvelle.

Le groupe acadien aux couleurs country et bluegrass se retrouve en finale aux côtés de deux artistes de la région montréalaise, soit le groupe hip-hop O.G.B ainsi que le conteur et rockeur Alex Burger.

P’tit Belliveau et O.G.B. sont repartis des demi-finales avec le plus grand nombre de prix. Le groupe acadien a mis la main sur sept prix qui sont pour la plupart des invitations à se produire dans différentes salles et événements au Québec. La formation se promènera donc à travers la province voisine au cours des prochains mois.

De plus, ils ont obtenu une résidence de création à Vancouver et 20 heures d’enregistrement dans un studio professionnel en Estrie.

L’auteur-compositeur-interprète confie que toute cette aventure dépasse largement ses attentes. À son avis, la force du groupe est sa singularité et le fait d’offrir une musique différente de ce qui se fait en ce moment à Montréal.

«C’est weird, mais accessible. Pour moi, la mise en scène, les interventions entre les chansons, les vêtements qu’on porte et tous les petits détails entourant la musique sont quasiment aussi importants que la musique elle-même. Il faut que la musique soit bonne, mais ça n’a pas besoin d’être super compliqué. Les gens veulent avoir du fun, rire et danser», a exprimé le musicien originaire de la Baie Sainte-Marie, établi à Moncton.

Tout au long du processus, ils ont tenu compte des commentaires du jury et du public afin de peaufiner leurs prestations.

Pour les demi-finales, ils ont redoublé d’efforts et le chanteur est fier de voir que leur travail a porté ses fruits. Le groupe qui a joué lors de la première soirée des demi-finales s’est rapidement taillé une place au sommet du palmarès, mais il devait attendre à la toute fin pour connaître l’issue du vote.

Pour la finale, il envisage d’interpréter les mêmes chansons qu’à la demi-finale, mais avec quelques changements dans la mise en scène et les présentations.

À la conquête du Québec

P’tit Belliveau s’était construit un plan, celui de tenter de percer le marché québécois.

«La seule chose qui a changé de mon plan de départ, c’est que ça fonctionne bien mieux que je pensais que ça allait fonctionner. C’est quasiment surréel.»

Le groupe a déjà été approché par des agences et des maisons de disque, mais pour l’instant, aucune entente n’a été signée. Une chose est certaine; la saison estivale sera fort chargée pour P’tit Belliveau et les Grosses coques avec beaucoup de spectacles à leur agenda.

Jonah Richard Guimond qui est aussi charpentier envisage de prendre une pause de la construction, cet été, pour s’adonner totalement à la musique.

Les trois finalistes ont été choisis à l’issue des demi-finales qui se sont déroulées sur trois soirées au Lion d’Or. Neuf artistes étaient en lice.

La finale des Francouvertes se tiendra le 6 mai au Club Soda. Le gagnant qui recevra une bourse de 10 000$ sera déterminé par le vote du public et le jury.

De plus, le public peut voter en ligne pour le Prix du public jusqu’au 4 mai. Ce prix est assorti d’une bourse de 5000$.

P’tit Belliveau et les Grosses coques regroupe aussi Guyaume Bouliane, Normand Pothier, Jacques Blinn et Adam Coulstring.