Pleins feux sur la danse en juin à Moncton

Alain Doucet et Anik Jolicoeur, un couple champion du monde 10 danses, est très attendu dans le cadre du 2e Moncton Danse Challenge. L’événement aura lieu à l’hôtel Crown Plaza du 7 au 9 juin.

Lors du dévoilement de la programmation de l’événement, jeudi soir, l’euphorie est palpable chez les organisateurs au sujet de la venue d’Alain Doucet et d’Anik Jolicoeur.

Le couple de niveau professionnel et champion du monde 10 danses, et ce, cinq fois, partagera son savoir professionnel à l’occasion de plusieurs ateliers offerts au Moncton Danse Challenge.

La danse sportive pour les compétiteurs est décrite selon le terme «10 danses». Comme le nom le dit, les danseurs sont en compétition dans dix danses, cinq standard et cinq latines.

Les cinq danses standard incluent et le quickstep, le slowfox, les valses (lente et viennoise) et le tango standard. Les cinq danses latines sont le cha-cha-cha, la rumba, la samba, le paso doble et le Jive.

Le duo de renommée mondiale ne donnait plus de spectacle.

«C’est une chance d’avoir Alain et Anik. J’ai insisté parce que c’est un couple qui était à la retraite», souligne Gilles Beaulieu, organisateur de l’événement et directeur de l’école de danse Gilles Beaulieu.

Lors du souper des champions le samedi 8 juin, Alain Doucet et Anik Jolicoeur seront à l’honneur.

«On veut souligner à quel point ils ont été une inspiration pour tous les danseurs au Canada», lance M. Beaulieu.

Joe Grondin, maître d’œuvre de l’évènement, croit que lorsque les gens verront ce que les danseurs professionnels peuvent accomplir, ils seront inspirés. Ils voudront ensuite suivre des cours de danse.

«Avoir un spectacle de ce calibre, ce n’est pas quelque chose que nous avons normalement à Moncton», dit-il.

Siméon Vassilev et Dimitrina Vassileva, Sarah-Eve Roberge et Jonathan Test seront également invités en tant que jeunes couples amateurs. Ils danseront à la manière d’une compétition professionnelle afin de recréer un événement de compétition de danse.

Le terme «amateur» est utilisé par Gilles Beaulieu non pas comme un statut, mais comme un niveau sportif. Des juges invités noteront les compétitieurs par la suite.

Les deux couples exécuteront les 10 danses de compétition différentes au cours de la soirée de samedi.

Les soirées de vendredi et de samedi porteront sur des danses en couple. Le vendredi, les danses latines rythmeront la soirée colorée. Tandis que le samedi, les beaux habits seront dans le paysage visuel avec le bal Black & White. Les spectateurs pourront alors contempler les couples se donner en compétition à des niveaux bronze, argent et or.

Une variété d’ateliers pratiques et de spectacles de danse seront de la partie lors du Moncton Danse Challeng. Le dimanche propose d’ailleurs au programme de la danse de ligne.

Gilles Beaulieu souhaite promouvoir la santé et ainsi amener les gens à se divertir. Il espère offrir pour l’année prochaine une compétition de plus grande envergure, soit pour 5 à 10 couples de danseurs de la région