L’Été musical de Barachois passe à l’Ère du digital

Autour du thème de l’Ère du digital, l’Été musical de Barachois offrira une grande place au piano avec le retour, entre autres, de l’exceptionnel pianiste Serhiy Salov qui donnera le coup d’envoi de cette 39e saison avec son récital Doigts de feu, coeurs de flamme.

Les pianistes acadiens Julien LeBlanc et Pierre-André Doucet, qui assurent la codirection artistique de l’Été musical depuis sept ans, ont dévoilé, jeudi, la programmation de cette série de concerts classiques.

Présentée à l’Église historique de Barachois, cette série est devenue un événement culturel incontournable qui attire à la fois les voyageurs et les gens de la région. Le programme a été annoncé au Centre des arts et de la culture de Dieppe à l’occasion d’un concert de lancement intitulé Au rythme du vent.

Une dizaine de spectacles sont prévus du 25 juin au 29 août. En faisant un clin d’oeil à l’ère du digital, les directeurs artistiques ont voulu mettre en valeur le piano et l’accordéon digital. Les voix seront aussi encore très présentes. Le répertoire romantique sera à l’honneur. De grandes œuvres comme Roméo et Juliette, les quatre ballades pour piano de Chopin ou encore des pièces signées par des compositrices seront revisitées par la trentaine d’artistes du Canada et des États-Unis prévus pour la saison.

«Il y aura une grande part qui sera donnée aux compositrices particulièrement avec le concert de l’altiste Marina Thibault (Révélation classique de Radio-Canada) qui vient de lancer un album consacré uniquement aux compositrices. On pourra entendre, entre autres, des pièces de la compositrice Nadia Boulanger qui s’est fait beaucoup connaître comme pédagogue», a souligné Julien LeBlanc.

Des œuvres de Clara Schumann, l’épouse du compositeur romantique Robert Schumann, figurent aussi au programme. En chant, l’Été musical accueille la mezzo-soprano acadienne Christianne Bélanger et la soprano Miriam Khalil dans un programme composé d’oeuvres de Brahms et de Dvorak.

Un concert du magicien de l’accordéon Michael Bridge qui propose un répertoire à couper le souffle sur son nouvel accordéon digital, le premier instrument du genre au Canada, figure à la sélection. Le concert Hymnes des temps modernes avec le ténor américain James Onstad, le violoncelliste Jaeyong Chong et le pianiste Pierre-André Doucet, clôturera la saison. Pour Jaeyong Chong qui a grandi à Moncton, c’est un retour à l’Église historique de Barachois après plusieurs années d’études aux États-Unis.

La place de la poésie

Cette année, au lieu d’offrir des conférences pré-concert, les organisateurs ont décidé d’intégrer de la poésie et du conte à l’intérieur même des récitals. On retrouvera notamment la comédienne Florence Brunet et le comédien et dramaturge Xavier Lord-Giroux qui ajouteront leur voix à celles des musiciens.

«Ça devenait de plus en plus compliqué de trouver des gens pour animer les conférences et on ne voulait pas se répéter. On s’est dit pourquoi ne pas intégrer ça au programme.»

Quatuor à cordes, trompette, piano, chants, accordéon, violoncelle, flûte, guitare, saxophone et clarinette figurent au menu musical estival 2019. Julien LeBlanc partagera la scène avec le trompettiste Frédéric Payant afin d’offrir un concert axé sur le romantisme allemand avec en première partie la sonate pour piano de Richard Strauss; une œuvre de jeunesse qui n’a pratiquement jamais été jouée.

«Pour nous, c’est toujours de rester dans l’éclectisme au niveau de la programmation, d’aller chercher plein de saveurs et de couleurs et des instruments différents. Cet été, ce qui est excitant, c’est qu’il y a beaucoup de retours des saisons passées, c’est-à-dire des artistes qui ont marqué le public qu’on a décidé de réinviter.»

Encore une fois, chaque concert mettra en vedette aussi un artiste émergent de la région qui ouvrira la soirée.

Le retour de l’Académie

Du 19 au 27 juin, l’Académie de l’Été musical de Barachois accueillera une douzaine de chanteurs et quatre pianistes qui prépareront deux concerts qui mettront l’accent sur la musique canadienne et la musique de chambre vocale. Certains musiciens sont de niveau du baccalauréat, tandis que la deuxième partie du groupe est plus avancée. Ce sont de jeunes musiciens professionnels. Après Barachois, ce groupe partira aussi en tournée au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard.

En général, l’ensemble des concerts de l’Été musical attire environ 1000 spectateurs. Les directeurs artistiques commencent déjà à penser à la 40e saison qu’ils espèrent encore plus grandiose pour célébrer cet anniversaire important.